Pain à la mélasse

Salut tout le monde!

Désolée de ne pas avoir posté depuis 2 semaines. Je me suis fait glutenisé… Je ne vous donnerai pas les détails, mais c’était une bonne contamination et j’ai passé 3 jours sur le divan. Merci à ma meilleure amie qui m’a fourni en jus d’orange, et une autre grande amie qui m’a fourni en séries à regarder! Comme toujours, seul le temps, le repos et beaucoup d’eau peuvent arranger les choses, mais bien entouré, c’est moins pénible!

Aujourd’hui, je vais vous donner une recette de pain. C’est ma préférée, celle que je fais régulièrement. Je ne me tanne pas de son goût sucré et en plus, il est rapide à faire! La recette est avec gluten à la base, mais avec quelques tests, j’ai réussi à la modifier. C’est une recette de famille dont je ne connais malheureusement pas l’origine et c’est pourquoi je me permets de vous la partager.

Pain à la mélasse

  • 3/4 t et 1 c à soupe d’eau chaude
  • 2 t de farine (je prends la Cloud 9 Bakery)
  • 1 ct sel
  • 3 c à table d’huile de canola
  • 4 c à thé de miel
  • 4 c à thé de mélasse
  • 2 c à thé de levure

Je fais ce pain à la machine à pain. Je commence donc par les ingrédients liquides au fond du moule. Par-dessus, je tamine ma farine avec un outil magique, une tasse pour tamiser de Danesco. J’aime pas tamiser, je trouve ça trop long, mais quand on cuisine sans gliuten, c’est essentiel. Avec la tasse, ça va beaucoup plus vite. J’ajoute ensuite le sel, puis la levure. C’est important que la levure ne touche pas les liquides alors je fais toujours un puits dans ma farine avant de la mettre.

Les settings sur ma machine qui fonctionnent le mieux sont croûte foncé, pain de 2 livre et Rapid-Bake 2. Quand je le faisais à Basic, qui est normalement la fonction sans gluten, il sortait mal formé, au point qu’on l’appelait le pain météorite. Le goût restait bon, mais l’apparence, moyenne. À rapid-bake 1 il était mieux. Mais à 2, il est beau et bon!

Si vous l’essayez, je serais heureuse d’avoir vos commentaires! 

Pique-Nique de la FQMC

Malgré le froid, nous sommes une quarantaine à avoir participé au pique-nique de la FQMC à Granby. Tout un trajet, mais nous ne regrettons pas le déplacement.

Le site était très beau, malheureusement, comme il y avait une seconde activité en même temps, on a eu un peu de mal à trouver notre groupe, et les gens de l’info ne semblait pas trop au courant, ce qui a fait que nous avons manqué le début de la conférence, et le bruit de la seconde activité rendait aussi difficile d’entendre toutes les interventions. Malgré tout, mon amie et moi avons trouvé ça intéressant.

J’aurais aimé arriver plus tôt pour avoir plus de temps pour échanger avec les participants et voir ce qu’ils avaient amené comme lunch! (J’avais une salade de riz style taco et des nachos!) L’animatrice a demandé si nous avions trouvé difficile de préparer un pique-nique froid, plusieurs têtes ont fait oui!

On a eu droit à plusieurs échantillons et cadeaux. Une photo suivra. On a reçu des échantillons d’épices Épicure (sans noix/gluten), des pains de la boutique Sans gluten Sans lactose et des noix Prana.

Après la distribution des échantillons, nous avons fait un petit jeu de mots croisés en lien avec la maladie coeliaque puis nous avons eu droit à une envolée de monarque! C’était joli à voir! Les monarques aussi avaient froids, certains ne voulaient pas s’envoler alors ils restaient sur les gens qui devaient les placer dans des fleurs. Avec la chaleur, ils s’envoleront.

wpid-20140914_145044.jpg

Un monarque frileux!

L’envolée des papillons a été suivi d’un tirage. J’ai gagné un mélange de cuisine l’Angélique et mon amie une farine de la marque "Vegano". Nous étions très contentes de repartir avec tout ça!

wpid-20140914_184047.jpg

Les cadeaux, échantillons et prix de présence que nous avons eu!

J’ai beaucoup aimé l’expérience, j’espère qu’elle se renouvellera l’an prochain, avec un peu plus de soleil et moins de bruit! En terminant, merci aux organisateurs qui étaient chaleureux, et aux nombreux commanditaires!

 Si vous y étiez, laissez-nous vos commentaires svp!

Tests de goût en vrac!

À la demande d’Eric, fidèle lecteur, voici un petit retour sur mes achats chez Costco, mais avant tout, une bonne nouvelle. J’ai passé une nouvelle prise de sang pour voir l’évolution de mon allergie aux noisettes. Il y a un an, ma cote RAST était de 2.23, elle est maintenant à 0.50. À 0.35, l’allergie est inexistante/ indétectable. Je n’ai plus d’allergologue présentement, le mien ayant pris sa retraite, mais dès le retour de vacances de mon médecin, il me réfèrera à la clinique d’allergie et d’asthme de montréal. (caam)

Et maintenant, voici mon opinion sur les produits achetés chez Costco. Sur la photo, vous pouviez voir une pizza, une sauce BBQ, des pepperonis, du kolbassa, des viandes froides et des saucisses.

wpid-20140719_175209.jpg

La sauce BBQ The Keg est excellente. Je l’ai utilisé sur de la viande, et aussi, mêlé dans de la viande haché pour un hamburger. Dans les deux cas, c’était très bon.

Les pepperonis, faits de dinde, sont aussi délicieux. Par contre, le sac est gros, et j’aurais dû en congeler une partie puisque j’ai dû en jeter 2 ou 3 qui avait changés de couleur. Un bâton, c’est 50 calories, alors j’en mangeais parfois un comme collation ou pour accompagner une salade. Je pense en acheter de nouveau pour les essayer dans une sauce tomates. Et même si c’est de la dinde, ça a le même goût que ceux que je mangeais enfant!

Le jambon kolbassa aussi est bon. En fait, tout l’est. Je l’ai mangé avec des salades. Et ça s’amène bien dans un lunch froid, pour un pique-nique. Le goût est très doux, contrairement aux pepperonis. Et ils se conservent plus longtemps.

Les viandes froids, rien à dire. Ce sont des piller’s et elles goûtent comme pas mal n’importe quel… ;) Mais c’est génial à avoir sans gluten. Dans un bagel avec de la moutarde, ça fait une sandwich délicieuse quand on est pressé ou pas envie de cuisiner. Si on a les pochettes à toaster, on peut même amener tout ça et se faire un sandwich au boulot!

Les saucisses, je les mangeais avant d’être coeliaque et je les adorais déjà. Elles sont croustillantes et juteuses. Et se chauffent bien au micro-onde. Je les recommande, j’ai été plus qu’heureuse de découvrir qu’elles sont sans gluten. Le goût est doux, comme le kolbassa.

Et finalement, le meilleur pour la fin. La pizza. J’ai un blanc sur la marque. Sabattaso’s ou quelque chose comme ça. Il y a 2 pizza dans l’emballage. Elles sont au fromage et la croûte est mince. Si on en a envie, on peut ajouter des légumes ou d’autres ingrédients. Elles se chauffent une douzaine de minutes ou four et on obtient une croûte mince et croustillantes. Mais surtout, le goût est vraiment vraiment très bon. Deux de mes amis l’ont goûté et l’ont trouvé bonne. Pas seulement bonne pour du sans gluten, juste bonne tout court. J’ai hâte de retourner chez Costco pour en acheter encore et encore… De tous mes achats, définitivement le meilleur. Et en plus, elle se réchauffe bien le lendemain. J’en ai amené dans mon lunch et elle était aussi bonne. Je l’emballe dans du papier d’aluminium et la passe au four une dizaine de minutes.

Allez faire un tour chez Costco, vous y ferez sûrement de belles trouvailles!

Veggetti, un essentiel du sans gluten!

La rentrée étant effectuée, les vacances terminées et la routine ayant repris le dessus, je recommence à cuisiner et tester des produits. Durant mes vacances, je me suis payée un cadeau qui deviendra rapidement un de mes indispensables, je le sens. Je me suis offert un "spiralizer". Une machine qui permet de faire des spaghettis de légumes, aussi appelé "Veggetti", un autre outil permettant de les faire. 

Des spaghettis de courgette, un délice!

Au Carrefour Laval, la boutique Williams Sonoma vend le Spiralizer de Paderno. Durant une de mes visites, la vendeuse me l’avait montré mais je ne connaissais pas et je n’y avais pas vraiment porté attention. C’est plus tard que j’y ai repensé, puis je me suis mise à lire sur le sujet et finalement, je regrettais de ne pas m’être informé sur le moment. Un mois plus tard, j’y pensais toujours, et je trouvais des recettes de veggetti tentantes. J’y suis finalement retournée et l’ai acheté. 

Vendredi dernier, je l’ai testé. J’ai fait 3 courgettes en spirale, et une sauce alfredo à l’ail. Je savais que j’aimerais, mais pas autant que ça! Tout d’abord, c’est surprenant la quantité de spaghettis qu’une seule courgette donne. Nous étions deux, et nous n’avons pas mangé les 3 courgettes, il en est resté. La courgette ayant un goût très doux, on savoure pleinement le goût de la sauce. Et ça remplit bien l’estomac. Parfois, les pâtes sans gluten, comme celles au quinoa, ont un goût fort qui modifie celui de la sauce et ça m’agace. 

On peut soit les manger cru avec la sauce dessus, ou les faire bouillir de 3 à 5 minutes dans l’eau et ensuite ajouter la sauce. Je préfère bouillie 5 minutes. Mon amie a aimé à 3 minutes et à 5 minutes. C’est au goût de chacun. 

J’ai tellement aimé ça que ce midi, j’ai décidé d’en refaire. J’avais plusieurs légumes au frigo, et un bouillon de poulet que je voulais utiliser. J’ai crée une sauce primavera. J’ai fait rôtir de l’ail, j’ai ajouté des tomates en canne, du bouillon et des légumes variés. J’ai mis du poivre, des épices italiennes et des olives noires. Puis j’ai "spiralé" une courgette et une demi carotte. C’était excellent. Ça m’a donné une assiette normale, qui remplit très bien. 

Il me reste de la sauce. Je pense tenter d’en amener en lunch. Soit en cuisant mes spirales 3 minutes et en mettant la sauce dessus, ou en cuisant 5 minutes et en amenant la sauce à part. 

Si le sujet vous intéresse et que vous lisez bien l’anglais, je vous suggère le blog Inspiralized. Beaucoup d’infos, une tonne de recettes et bientôt un livre disponible! 

 

The Keg Steakhouse+Bar

Quand j’ai appris que je devais désormais manger sans gluten, j’ai cru que je n’irais plus jamais au resto. Le risque me semblait trop grand et ma diète trop compliquée. Après un moment, j’ai commencé à faire des recherches sur les restos offrant la possibilité de manger sans gluten. Le Keg en faisait partie, j’avais lu leur menu et gardé l’idée en tête. Il y a quelques semaines, une de mes bonnes amies avait une envie de manger un steak, un vrai de vrai steak. Alors j’ai téléphoné au Keg et posé les questions habituelles:

  • Quels sont vos options sans gluten?
  • Comment gérez-vous les risques de contamination croisée?
  • Utilisez-vous des noix dans la cuisine?

Les réponses étant satisfaisantes, on a décidé d’y aller. Dès mon arrivée, j’ai précisée à notre serveuse mes allergies. Elle m’a demandé un moment et est allée s’informer pour être certaine de ce que je pouvais commander. Elle est revenue quelques minutes plus tard avec les infos demandées. Elle s’était informée à la cuisine, donc, à la source. Puis, elle m’a expliqué qu’avant de rentrer ma commande, un gérant viendrait me voir, prendre les informations sur mes allergies et ce que je désirais manger et qu’il irait parler directement au cuisinier responsable de ma commande. Impressionnant, n’est-ce pas?

Comme je sors rarement dans ce genre de resto, et surtout, que j’avais plusieurs choix et non l’habituel "viande tout nu" ou "salade avec huile et vinaigre balsamique", je me suis gâtée. Salade avec sauce ranch, steak manhattan et frites. Un instant à peine après avoir passé ma commande, un gérant est venu me voir avec un beau sourire. Lire ici que je ne sentais pas que je leur causais un problème. Il m’a dit qu’il avait parlé avec le cuisinier et que mes choix étaient corrects. Il m’a donné son nom et m’a dit que si j’avais des questions, je pouvais faire appel à lui. 

Un moment plus tard, un cuisinier est venu me porter mon assiette directement à ma table, suivi par la serveuse amenant celles de mes amies. Il tenait mon assiette avec un linge propre. Dès que l’assiette d’une personne allergique est prête, on l’amène à sa table pour éviter qu’elle soit contaminée. 

Mon repas était délicieux. Et le plus beau, je mangeais comme tout le monde, et avec du goût! Et encore mieux, le gérant est revenu me voir au dessert pour me nommer mes choix! J’ai donc eu un dessert. Je ne me souviens plus des autres choix, mais j’ai pu manger une crème brûlée. C’était la première fois que je mangeais ça et c’était très très très bon. 

Je suis sortie de ce resto avec un immense sourire. Oui, c’est plus cher, mais quel service! J’aime ça aller dans un resto où je sens qu’on fait attention à moi et qu’on ne me voit pas comme une source de problèmes. Qu’un me sourit plutôt que de lire dans leurs yeux que j’aurais dû rester chez moi avec mes allergies… 

J’y suis retournée avec une autre amie cette semaine et encore une fois, super service. Ma fête a beau être dans six mois, je sais où je veux aller!!! 

Avez-vous essayé ce resto? Comment avez-vous trouvé votre expérience?? 

En visite sans gluten!

Ça y est, je suis enfin en vacances, et ça fait du bien. Malheureusement, mes vacances commencent sur une contamination croisée… Samedi matin, je me suis réveillée en courant pour me rendre à la salle de bain. Le retour de ma vieille amie, la diarrhée. Désolée du mot un peu "cru", mais c’est la réalité quand on est coeliaque…

J’avais un bbq de prévu avec des amis et j’ai cru devoir l’annuler. Pendant l’avant-midi, j’ai dû me rendre à plusieurs reprises à la salle de bain en 3e vitesse. J’ai failli appeler quelqu’un pour qu’il m’amène des imodium. Mais finalement, ça a diminué assez pour que je me rende moi-même à la pharmacie et discute avec la pharmacienne. Sa première réaction a été une rage contre les compagnies qui ne sont pas tenues d’indiquer la présence de gluten dans un médicament s’il n’est pas un des ingrédients. Donc la contamination croisée n’est pas indiquée, ce qui complique la chose. Elle m’a donc donné son opinion sincère:" achète cette "patente-là (ses mots exacts!), appelle la compagnie, si y’a un problème, viens me voir, je te l’échange!" Elle m’a aussi dit de boire beaucoup de Gatorade.

De retour chez moi, je fais plusieurs recherches pour finalement découvrir que l’Imodium Advanced est le seul qui peut contenir des traces de gluten. Retour à la pharmacie pour faire un échange. Aussitôt qu’elle m’a vu, la pharmacienne est venue vers moi en me demandant si j’allais bien. Je lui ai expliqué et elle a fait l’échange. J’ai donc pu aller à mon bbq!

Vers 3h, je suis partie, armée de mon Gatorade, et portant un sac rempli de nourriture pour aller à mon premier bbq sans gluten. Pour pouvoir manger avec eux, j’avais préparé ma viande en papillote. Le papier d’aluminium servant à protéger ma nourriture du gluten de celle des autres. J’avais donc fait un filet de porc badigeonné de moutarde de dijon et sauce soya, arrosé d’un peu d’huile d’olive pour pas que ça colle, mis un mélange de fines herbes sur le dessus, de l’ail, et quelques légumes. (20 minutes en tournant souvent!). J’avais aussi amené mes collations. (chips, carottes, yogourt…)

Dès mon arrivée, j’ai lavé mes mains. Puis, on a grignotté en discutant sur le patio. Plus tard, baignade. Puis le mari de mon amie a cuisiné la viande. Je lui ai demandé de laisser ma viande dans le papier d’aluminium. Il doutait un peu du résultat, surtout qu’il ne pouvait pas voir la cuisson, mais l’a fait.

Puis, relavage de main. Une fois la viande prête, j’ai déballé et fait tomber ma viande dans mon assiette pour ne pas qu’elle touche au reste. Mon amie avait fait cuire du riz, dans lequel elle a mis du beurre venant d’un pot neuf pour ne pas qu’il y ait de miettes dedans, et du sel, et poivre en grain. J’ai donc pu manger leur riz. Mon repas était super bon, et j’ai eu beaucoup de plaisir.

Plus tard, ils ont mangé des guimauves sur le feu. Mais je n’ai pas pu les manger. La prochaine fois, j’amènerai les miennes. Ma soirée fut très agréable. Avec un peu de préparation d’avance, j’ai pu manger un repas sur le bbq, sécuritaire, et passer une belle soirée avec des amis.

Le lendemain, j’avais une épluchette de blé d’inde chez ma marraine. Une autre première. Je n’ai pas été manger dans ma famille (sauf mes parents!) depuis que je suis diagnostiquée coeliaque. J’ai eu des occasions, mais je ne me sentais pas prête. Hier, je l’étais, et même heureuse d’y aller. J’avais déjà prévue de manger le reste de mon filet de porc. Et j’attendais de voir comment serait préparé le maïs pour voir si j’en prenais ou pas.

Le matin même, j’ai décidé de préparer un brownie (le mélange de Glutino) pour avoir un dessert, et en même temps, le partager et faire découvrir aux braves goûteurs que sans gluten n’est pas toujours sans plaisir. Ça se prépare rapidement, et c’est bon! Comme glaçage, je fais fondre des pépites de chocolats Enjoy Life sur le dessus.

Une fois de plus, je suis partie avec un grand sac pour amener tout ça, mais ça valait la peine de savoir que je pourrais manger sans crainte et qu’en plus, j’avais quelque chose à partager! Une fois sur place, j’ai rangé tout ça à part des autres pour éviter un contact quelconque. J’avais mis des fridge pack dans mon sac pour ne pas avoir à utiliser le frigidaire commun. Pour le dessert, ma mère a eu l’idée de le cacher dans leur glacière vide.

Je ne vous cache pas que ça a été un peu difficile de voir tout le monde grignotter des oeufs farcis, des trempettes etc, mais je pensais à mon dessert et je savais que j’avais quelque chose de bon qui s’en venait. Comme tout le monde participait à l’épluchage, je n’ai pas osé envoyer tout le monde laver leur main alors je n’en ai pas mangé. J’ai pensé à en rincer un, mais vu la contamination de la veille, je me sentais plus fragile et me suis dit que ce serait risqué. J’aurais aussi pu m’en faire un ou deux au micro-onde, mais encore là, il y avait la problématique du beurre commun. Alors j’ai seulement mangé mon lunch assis un peu à l’écart.

J’ai eu droit à quelques questions, mais rien de déplacé, et surtout, c’était des questions par souci de savoir ce qui m’arrive et sans aucun jugement. Plus tard, quand tout le monde mangeait du dessert, j’ai été sortir le mien et ai été voir tout le monde pour leur en offrir. Ils ont tous acceptés d’y goûter et je les servais moi-même pour que mon plat ne soit pas contaminé. Je n’ai pas voulu le mettre sur la table des desserts. Ils l’ont tous trouvé bon, et étaient même surpris de ne pas voir de différence. Mission accomplie. Ensuite j’ai mangé mon morceau et ai rangé le reste dans la glacière.

Quand ma marraine a servi le café, j’ai vérifié que sa machine n’avait jamais fait autre chose que des cafés pures. Les cafés aromatisés peuvent contenir du gluten et/ ou des allergènes comme des noix. Elle n’en fait jamais alors j’en ai pris. Comme son sucrier se trouvait sur la table des desserts près de muffins aux amandes, j’ai été lui demander si elle avait du sucre ailleur. Elle n’utilise jamais une cuillère ayant servi à autre chose avec, je pouvais en prendre. Elle m’a aussi sorti une cuillère propre.

Bref, tout le monde a bien réagi. J’avoue que j’avais quelques craintes, les gens pensant souvent qu’il s’agit d’une mode, ou qu’on exagère avec des détails. Mais ma famille a bien compris, et m’ont fait un bel accueil. J’ai bien profité de ma journée!

Et vous, comment ça s’est passé dans votre famille élargie après votre diagnostic?