SOS Cuisine

Je viens de m’abonner à SOS Cuisine.

C’est un site qui offre un service de menu, qu’on reçoit par courriel, avec les recettes et tout. Il y a plusieurs options de menu, dont l’option sans gluten. Les menus sont montés par des nutritionnistes. Quand on s’abonne, il y a différents forfaits, chacun avec des options différentes.

Chaque forfaits donne accès à plus de 200 recettes, et des listes d’épiceries (on peut même la recevoir par courriel et ensuite la voir sur notre téléphone intelligent).

En choisissant le forfait Plus, on a aussi un choix de supermarché, la comparaison de circulaire, la possibilité de modifier sa liste d’épicerie, des recettes en aubaine et la liste de courses optimisées en fonction des rabais de la semaine.

En s’abonnant au forfait Premium, on peut personnaliser son menu, et les recettes offertes tiennent compte des aliments qu’on ne veut pas.

Le forfait VIP Nutritionniste permet de consulter une nutritionniste et de recevoir un soutien.

Et finalement, le forfait VIP Cuisinier à domicile inclut 2 visites d’un cuisinier à domicile.

Je me suis abonnée au forfait Premium pour un mois. J’ai choisi le menu contre le reflux gastrique puisque malgré plusieurs tests et traitements, j’ai toujours mal. Et dans mes préférences alimentaires, j’ai retiré le gluten, les noix, et les poissons et fruits de mer que je n’aime pas/digère mal. Déjà, avec toutes ces options, je couvre mes allergies et restrictions alimentaires.

Dans la liste d’aliments exclus, j’ai fait enlever le tofu, que je déteste sous toutes ses formes sauf s’il est réduit en miettes et mixés à d’autres aliments que j’aime, et le quinoa. J’ai vraiment essayé, mais le quinoa, je peux vraiment pas m’y habituer.

Une autre chose intéressante, c’est d’avoir pu sélectionner les épiceries de mon quartier. Les menus que je recevrai tiendront compte des spéciaux près de chez moi, et m’aideront donc à réaliser des économies. Aussi, en achetant que ce dont j’ai besoin pour ma semaine, je devrais moins gaspiller.

Je vais donc essayer tout ça pour un mois. Je verrai si ça me plaît, si je fais réellement des économies, et si ça m’aide au niveau du reflux gastrique. Si j’ai envie de poursuivre l’abonnement, je ne fais rien, sinon, je vais résilier l’abonnement et c’est réglé!

Menu sans gluten chez Cora

Certains se souviennent peut-être qu’il y a quelques mois, j’avais eu une belle expérience dans un restaurant Cora? D’autres auront entendu parler de leur nouveau menu sans gluten. Si vous allez faire un tour sur leur site, vous y verrez cet avertissement que ce menu n’est pas adéquat pour les personnes coeliaques ou présentant une intolérance sévère. Et cette fois-ci, ce n’est pas seulement pour se « backer ».

Ce midi, j’ai été y faire un tour avec une amie. On a toujours aimé les restos déjeuners et ça me manque depuis que le gluten est bannie de mon alimentation. Comme j’y étais déjà allée sans problème avant qu’ils instaurent leur menu sans gluten, j’y allais avec une certaine confiance.

J’ai choisi la crêpe au jambon-fromage, servie avec des patates et des fèves au lard, luxe rare, n’en ayant pas trouvé sans gluten. (je sais que les « à table » le sont, mais je ne les ai jamais vu!) Le repas était délicieux, j’ai très bien mangé. Je préfère ne pas m’attarder sur le service, mais disons que c’était lent.

En sortant du resto, je me sentais bien. Pas de douleur mais très très soif. Une heure plus tard, j’avais le ventre qui ‘débordait’ par-dessus ma ceinture que j’ai fini par détacher. Je suis allée prendre un bain chaud, et en sortant, j’avais l’air enceinte de 6 mois, un léger mal de tête et des brulements d’estomac. En 4 heures, j’ai bu 2 litres d’eau.

Je suis sincèrement déçue. Bien qu’ils indiquent que le menu ne convient pas aux coeliaques/intolérants, je me demande à quoi il sert. J’ai cru que c’était encore une petite phrase pour se protéger tel que les  » peut contenir… ». Si le menu ne convient pas aux coeliaques et intolérants, c’est donc qu’il a été conçu pour ceux qui n’ont pas besoin de suivre le régime… donc pour suivre la mode. La mode du « je mange sans gluten pour faire comme les vedettes », ou « pour maigrir », ou encore « parce que c’est santé ». Malheureusement, ce ne sont que des illusions. Le régime sans gluten, ce n’est pas un régime minceur, ni une garantie de santé. Au contraire, plusieurs aliments transformés sans gluten sont plein de gras ou de sucre pour améliorer le goût ou la texture. Le RSG, c’est un régime « médicament ». Le seul moyen de contrôler ( et non soigner), la maladie coeliaque.

Et donc, ce qui me déçoit dans tout ça, c’est que pendant un moment, on a l’illusion qu’on pourra peut-être avoir un nouvel endroit où sortir, (la liste est courte), mais finalement, c’est juste un endroit de plus qui encourage la mode du sans gluten, et fait passer les « vrais » sans gluten pour des capricieux et banalise les dangers de la contamination croisée… Sorry Cora, mais on ne se reverra pas.

Les bouillons de poulet

Les bouillons de poulet sont un produit de base dans pas mal toutes les maisons. Mais quand on commence la diète sans gluten, ils se transforment tout d’un coup en denrée rare. J’ai passé les premiers mois de ma diète à vivre sans bouillon de poulet. Ça rendait ma vie plutôt compliquée.

Le bouillon « bovril » reste controversé. Certains le disent ok, d’autres non. Pour ma part, la dernière fois que j’en ai consommé, j’ai passé le reste de ma journée k.o. J’utilise maintenant ces deux bouillons:

wpid-20141109_165131.jpg

Le bouillon HomeGoodness vient du Costco. Il a l’avantage d’être déjà prêt à servir. Il a un goût très doux. Je préfère l’utiliser pour des soupes et des potages, les légumes, et fines herbes ajouteront beaucoup de saveur. Il est indiqué « sans gluten » sur le carton.

Le bouillon Cyrches est en poudre. Il a beaucoup plus de goût que le HomeGoodness, mais si vous n’aimez pas le salé, vous risquez de ne pas l’aimer. Ou d’en mettre moins. Personnellement, c’est celui que je préfère. Je l’ai trouvé à La Moisson, à Ste-Thérèse, mais récemment, je l’ai vu dans un IGA. Je le trouve parfait pour toutes les petites recettes où le goût du bouillon est important.

Il y a aussi les cubes Celifibr:

Ils goûtent comme le Cyrches, mais reviennent plus cher selon moi. Je les trouvais aussi à La Moisson.

Sinon, rien de mieux qu’un bon bouillon maison. J’avais une bonne recette, mais je l’ai perdu en déménageant. Si quelqu’un a une bonne recette à partager avec nous, ce sera avec plaisir que je la publierai sur le blog!

- Plaisirs Gastronomiques, le prêt-à-manger Gluten Freendly -

Notre blogger mystère a encore frappé!

 ***

En tant que coeliaques, nous voyons l’offre alimentaire s’agrandir de semaines en semaines. Il s’agit surtout de repas et d’ingrédients congelés, ou alors d’ingrédients nécessitant son lot habituel de préparation en cuisine. Le prêt-à-manger, si pratique, est rarissime pour nous. Une compagnie Québecoise vient pourtant changer la donne, et trop peu de gens en sont conscients.
Plaisir Gastronomique n’est pas une entreprise « Gluten Free », en ce sens qu’elle ne se spécialise pas dans le sans gluten et n’affiche pas sur l’emballage les produits qui le sont. Elle est parcontre une entreprise que je qualifie de « Gluten Freendly », consciente de notre intolérance et s’efforçant d’adapter le plus de produits possibles selon nos besoins. L’affichage des produits sécuritaires se fait sur leur site web.
Tout de suite en arrivant sur le site, on voit clairement tout en haut, un lien nous menant à la liste de leurs produits sans gluten. La liste est longue et variée, mais surtout, fort pratique pour les déplacements, les visites, les encas et les lunch! Il y a une panoplie de pâtés et de terrines, des produits du canard et du poulet, des salades d’oeufs-jambon-canard-poulet, de la bruschetta, des saucisses, du quinoa, des osso buco, de la sauce BBQ, etc.
Les produits PG sont offerts dans plus de 27 chaînes d’alimentation, au Québec et au Canada. Les prix sont plus que raisonnables, dans la même gamme que les produits avec gluten, aucun extra n’est exigé! Avec un peu de chance, l’accord de libre-échange « Canada-Union Européenne » permettra à cette entreprise de prendre de l’expansion en France et en Belgique, afin d’aider les populations coeliaques d’outre-mer.
Je dois vous glisser un mot sur la sauce B.B.Q., de loin mon achat le plus fréquent. Elle ne se trouve pas dans les étalages, encore moins dans la section des sauces! Si vous désirez l’essayer, vous devrez trouver le comptoir des poulets rôtis, section charcuterie. Les épiciers entreposent les sauces en plats de plastique sur des tablettes situées sous les poulets rôtis… d’ailleurs voici une image:

sauceBBQ

Pour ceux qui s’interrogent, elle est très bonne! Je la classe personnellement ex-aequo avec mes anciennes sauces B.B.Q. d’avant régime: St-Hubert et Cordon Bleu. Excellente avec des frites, du poulet rôti, une poutine ou même un hot-chicken! Le pot va au micro-onde et permet aussi de conserver ce qui reste au réfrigérateur, pas besoin de salir de vaisselle!
Voici l’adresse de leur section sans gluten, jetez-y un oeil, je suis sûr que vous y trouverez votre compte!
Bon appétit!

Clinique allergie asthme de Montréal

En août dernier, je vous mentionnais avoir refait les tests sanguins pour évaluer le niveau de mon allergie aux noisettes. Quelques jours plus tard, j’avais su que le niveau avait baissé de 2,35 à 0,50. N’ayant plus d’allergologue, j’avais demandé conseil à l’AQAA (ils ont une ligne d’infos!) qui m’avait dirigé vers la CAAM. Probablement un des meilleurs conseils que j’aie reçu concernant mes allergies! Tellement que je ne peux m’empêcher de vous raconter mon expérience!

Tout d’abord, la prise de rendez-vous est simple et efficace. Pour le premier rendez-vous, on prend une photo de notre référence et on se rend sur leur site dans la section « prendre un rendez-vous ». On joint la photo de la référence, on remplit le petit formulaire et on reçoit rapidement un appel pour nous donner un rendez-vous. Dans mon cas, ce fut le lendemain.

Une semaine avant mon rendez-vous, ils m’ont appelé pour confirmer. J’ai aussi reçu un courriel de confirmation avec un rappel de ce que je devais amener et de la préparation nécessaire.

Un détail, mais bon, j’ai envie de le mentionner, le hall d’entrée est magnifique. Un couloir large, propre, avec une très belle déco. La clinique aussi est belle, mais le décor s’adresse surtout aux enfants. La salle d’attente est calme. On a pas le droit d’y manger par sécurité puisque la clientèle est majoritairement allergique. Les secrétaires sont souriantes et polies.

Je ne sais pas si c’est toujours le cas, mais j’ai passé à l’heure. L’allergologue qui m’a rencontré m’a posé plusieurs questions sur mon historique compliquées. Comme mon allergie aux noix a été découverte au même moment que mes chutes de pression (carence en sodium) et mon reflux gastrique, on ne sait pas si j’ai présentée des symptômes quand j’ai mangé des noisettes. (nutella!) Ensuite, elle m’a examinée, et on a déterminée ensemble ce qui allait être testée. Étant donnée que j’ai eu des épisodes de vomissements après avoir mangé du saumon, et que c’est une réaction qui peut signaler une allergie, on l’a testé, ainsi que toutes les noix. Elle m’a ensuite dirigée vers une seconde salle d’attente, mais je n’ai pas eu le temps de m’y rendre, l’infirmière m’a appelée avant!

Lorsque je suis entrée dans son bureau, elle s’est rapidement aperçue que j’étais nerveuse. Elle a pris le temps de m’expliquer la procédure et qu’il n’y a pas de danger puisque les allergènes n’entrent pas dans le système. J’ai beau le savoir, j’ai toujours un malaise lorsqu’on parle d’allergie alimentaire. Je l’ai trouvé très douce, autant dans sa manière de parler que dans ses gestes. Un détail que j’ai remarqué, chaque allergène avait son « aiguille » différente. Lors de mes tests précédents, l’infirmière avait mis les gouttes sur ma peau et piqué avec la même. Ça m’avait semblé bizarre, et donc, j’ai bien aimé cette façon de faire. Et contrairement aux dernières fois, j’avais le droit de bouger ensuite. Ce que je trouve plus agréable et surtout lorsque ce sont de jeunes enfants qui sont testés. Il y a quelques mois, j’avais été testé dans un endroit où on avait mis les noix directement sur le bras d’un petit de 14-16 mois, et on avait demandé au pauvre père de l’empêcher de bouger pour 15 minutes! Je suis ensuite retournée dans la salle d’attente.

Cinq minutes plus tard, l’infirmière est venue me demander si j’allais bien. Pas pour voir mon bras, mais bien pour voir si ma nervosité s’était calmée. J’ai apprécié ce côté humain. Une dizaine de minutes plus tard, elle est venue voir mon bras et me signaler qu’il me restait un cinq minutes d’attente. Puis, je suis retournée dans son bureau. Elle a examiné les réactions, et sortie une règle pour les mesurer. La plupart était clairement négative, dont cette de l’extrait de noisette. Les deux seules qui pouvaient être positives étaient les pistaches et la noisette fraîche (en liquide, pas de noix hachées directement mise sur la peau!) Elle a mesuré, tâtée et comme elle hésitait toujours, elle est allée chercher l’allergologue qui est arrivée en quelques secondes. Elles se sont mises à deux, une étirant la peau, l’autre mesurant la papule. (le petit renflement) Elles m’ont expliquées qu’une différence d’un millimètre peut déterminer s’il s’agit d’un « vrai positif » ou un .faux positif ». Dans mon cas, c’était deux faux. Retour en salle d’attente.

En moins de cinq minutes, je revois l’allergologue. Elle m’explique donc que, compte tenu du fait que ma prise de sang du mois d’août montre encore une réaction faible, mais que ma peau montre des négatifs, j’ai deux options. Soit, aller faire une challenge oral en hôpital avec elle, où attendre un an et refaire les tests de sang + prick tests, et faire le challenge à ce moment-là. Elle suppose que ma prise de sang sera alors négative. (en bas de 0.30) Le challenge, ou test de provocation oral, dure environ 3 heures. On se rend à l’hôpital avec les aliments à tester, noisettes dans mon cas. On installe une intraveineuse pour être prêt en cas de réaction. La première dose est d’un-huitième de noisette, et si tout va bien, on augmente. Je ne me souviens plus au combien de temps, mais la dernière dose et de 7 ou 8 noisettes.

Elle m’a suggéré d’attendre si je suis encore nerveuse à l’idée d’en manger. Elle m’a expliquée que si on a trop peur, on risque de provoquer des symptômes et de fausser le résultat. Il y a un an, j’avais tellement peur de manger suite à mon diagnostic que j’ai dû prendre des anxiolytiques. Comme les noix, on peut facilement vivre sans, contrairement au lait par exemple, c’est ce que je pense faire pour le moment. Malgré tout, elle m’a laissé les infos. Si je décide dans 6 mois que je suis prête à faire la provocation, je peux appeler et avoir le rendez-vous en 3 mois environ.

Personnellement, j’ai adoré cette clinique, et son personnel. Je la recommande, surtout pour les jeunes enfants. Les tests sont faits de façon plus agréable et plus humaine. L’infirmière et l’allergologue que j’ai vu étaient calmes, et à l’écoute. J’ai beau être une adulte, le sujet des allergies reste sensible pour moi, et je me suis sentie respectée à chaque moment de ma visite. Je vous tiendrai au courant de la suite!

Poulets pinty’s

Il y a quelques semaines, je faisais un tour chez Wal Mart quand une grande affiche a attiré mon attention. « Nouveaux produits sans gluten dans chaque rangée » que ça disait… ou quelque chose du genre. Je me suis donc mise à scruter tous les articles en vue, et pas pour rien. Je suis tombée sur des poulets panés!

J’avais trouvé des poulets de la même marque mais à saveur Buffalo au Costco. J’avais beaucoup aimé la panure croustillante, mais Buffalo c’est vraiment très (trop!) épicé à mon goût. Je me rappelle avoir dit à mon amie que tant qu’à faire un produit sans gluten aussi réussi, ce serait bien de faire un goût adapté à tous. En voyant qu’ils en faisaient à saveur régulière, j’ai sauté sur la boîte! Ils en font aussi en lanière.

Je vous jure que ces croquettes sont vraiment à s’y méprendre. Elles sont panées et légèrement assaisonnées. Les autres croquettes sans gluten que j’ai essayé avant, la panure devenait humide et molle en cuisant. Celle-ci reste croustillante, et elle ne se défait pas en morceaux, et ne « glisse » pas sur la viande. Elle reste où elle devrait être. Et la saveur épicé est juste assez relevé.

Ces croquettes ont maintenant une place dans mon garde-manger.  En plus, ça se réchauffe dans un lunch. Y’a meilleur, évidemment, mais ça dépanne sans être dégoûtant.

Si vous passez sur le site de Pinty’s, vous verrez qu’ils ont une grande variété de produits sans gluten. C’est génial d’avoir maintenant des options de plats déjà préparés pour les soirs de semaine occupés! J’aime encore et toujours cuisiner, mais parfois, un petit truc rapido-presto, on aime ça!

Ce jour-là, je suis sortie du Wal Mart avec des poulets panés, des wraps à la farine de riz, des gâteaux style Jos Louis et de la pâte à biscuits Pillsbury. J’étais tellement contente de mes trouvailles, j’ai appelé ma mère et une amie pour leur annoncer. Et depuis, j’ai une folle envie de retourner chez Wal Mart!