Une piste prometteuse: le fructose!

J’arrive tout juste d’un rendez-vous avec ma nutritionniste, et ma seule pensée est: »Pourquoi je n’y suis pas allée plus tôt »?

Bon, j’y suis pas allée depuis août en fait, j’attendais d’avoir les résultats des tests et de connaître la cause de mon reflux gastrique pour aller la voir. Puis, la semaine dernière, tannée d’attendre d’obtenir des rendez-vous (des réponses!), j’ai décidé d’aller la voir en me disant que peut-être elle me donnerait des trucs pour manger sans avoir mal, ou au moins, pour diminuer le reflux la nuit. Elle a fait mieux que ça.

Quand on s’est parlée pour prendre rendez-vous, elle m’a questionné longuement sur mon état, mes symptômes, les tests passés, etc. Quand je suis arrivée dans son bureau, des papiers m’attendaient devant ma chaise. Elle a de nouveau pris de mes nouvelles, puis m’a dit qu’elle ne regrettait de ne pas y avoir pensé avant mais que les douleurs qui me restent viennent peut-être d’une malabsorption du fructose. Malabsorption (ou intolérance) causée elle par la maladie coeliaque.

Je n’en sais pas encore beaucoup sur le sujet, mais en gros, le fructose mal « digéré » ferment dans les intestins, causant douleur, diarrhée, et reflux. Par contre, je ne dois pas couper complètement les fruits, juste diminuer la quantité de certains. Je vais donc aller faire des recherches sur le sujet et voir comment l’intégrer à mes autres restrictions.

Le bon côté de tout ça, c’est que ce n’est pas une diète strict comme pour le gluten, et que ce n’est pas dangereux comme l’allergie aux noix. Si je sors, je n’ai pas à m’inquiéter si le repas contient du fructose. Et ce n’est pas permanent. On va commencer par voir si ça me soulage, et ensuite, essayer de réintégrer/ augmenter les quantités, et déterminer un seuil de tolérance.

D’ici quelques temps, je vous reviendrai sur ce sujet, pour vous dire comment ça se passe, et si ça m’apporte des bienfaits, lesquels, etc. 🙂

Et vous, voyez-vous une nutritionniste? Est-ce que ça vous a aidé? Connaît-elle bien la maladie coeliaque et ses « à côtés »?

 

Le Gluton- Pâtisserie sans gluten

 

Bonjour mes chers lecteurs,

Je ne l’ai pas encore essayé, mais j’ai lu de très bons commentaires sur cette pâtisserie, Le Gluton.

Ils offrent des produits frais! Et pas seulement des pâtisseries! Vous pouvez aussi commander des gâteaux! (et même les personnaliser!!!) Ils ont aussi des sandwichs, des boîtes à lunchs et des plats cuisinés, tout ça, frais! Pour ceux qui habitent ou travaillent près, c’est une option intéressante!

Ils ont une page facebook.

Ça me semble bien tentant. Je pense les contacter pour voir si leurs produits contiennent des noix, et si c’est « safe », j’irais bien y faire un tour!

Quelqu’un y est allé?

Connaissez-vous d’autres pâtisseries sans gluten?

Enfants Québec Notre vie sans gluten | Enfants Québec

 

Une amie vient de m’envoyer cet article écrit par une maman coeliaque et de sa fille, elle aussi coeliaque. Elle y parle de la façon dont elle a expliqué la maladie à sa fille, et comment elle a adapté leur quotidien. 

Enfants Québec Notre vie sans gluten | Enfants Québec.

Un bon petit déjeuner chez Cora!

 

Que fait une coeliaque dans un resto déjeuner? Il y a du gluten dans le pain, les crêpes, les gauffres, les saucisses, le bacon, les épices des pommes de terre… et sans compter le risque de contamination croisée! Drôle d’idée hein? Et si je vous dis qu’en plus, c’est moi qui avait organisé ce déjeuner?

Eh oui, j’avais envie de faire une petite sortie avec mes collègues, et mon resto habituel qui servait du sans gluten a fermé. J’ai pris le bottin et appelé les restos déjeuner de mon coin, et posé mes questions:

  • Servez vous des produits sans gluten?
  • Que faites-vous pour contrôler les risques de contamination croisée?
  • Que faites-vous quand vous avez un client qui doit manger sans gluten?
  • Servez-vous des aliments contenants des noix?
  • Utilisez-vous des noix dans la cuisine?
  • Qu’est-ce que je pourrais manger dans votre restaurant?

Un des restos m’a clairement dit qu’ils ne me recommandaient pas de venir, et me serviraient seulement des fruits et du yogourt. Un oeuf cuit à part? Non…

Puis la gérante du Cora a retourné mon appel et m’a dit qu’ils ont parfois des clients coeliaques, et que si j’amène mon pain, on pourra regarder le menu ensemble et trouver un arrangement. Je n’ai pas senti que mes restrictions étaient un problème pour elle mais plutôt une belle ouverture.

Le matin même, j’ai préparé mon pain dans mes « toaster pockets » , et je me suis rendue au restaurant. J’étais la première arrivée. La serveuse est venue m’offrir du café. J’en ai profité pour préciser mes allergies. Elle m’a fait un beau sourire, m’a dit de regarder le menu et qu’on en parlerait, et m’a précisé que les galettes de sarrasin sont sans gluten.

Mes amies sont arrivées, on a jasé, puis elle est revenue prendre nos commandes. J’ai donc pris les galettes de sarrasin avec des fruits (en précisant pas d’ananas), puis j’ai demandé si les smoothies ne contenaient que des fruits, du jus et du yogourt. Elle m’a dit que c’était sans risque pour moi, et a pris mes toasts. Elle m’a expliqué l’organisation dans la cuisine, tout est par section pour éviter les contacts.

Une autre serveuse est revenue avec mon smoothie, décoré d’un ananas. Je lui dis que je suis allergique, elle me dit : « T’as juste à l’enlever! »

Je répète que je suis allergique, et elle me dit, sec: » Ok, pis j’fais quoi là? » Ce à quoi je réponds que j’avais bien précisé mon allergie. Elle repart et va voir ma serveuse qui lui dit que c’est vrai et d’en refaire un. En passant, un conseil, quand ça arrive, garder le plat contaminé pour vous assurer qu’on ne fait pas que retirer l’allergène.

Ma serveuse est revenue en s’excusant et m’a ramené un autre smoothie. Elle m’a alors demandé si je voulais beurrer mes toasts. J’ai demandé si le beurre avait un contact avec les autres aliments, alors elle m’a amené des petits « cups ».

Mes crêpes étaient délicieuses. En payant 1$, j’ai eu droit à un « cup » de vrai sirop scellé, donc pas de contamination! J’ai pu manger agréablement, avec des amies, et ce n’était pas que des fruits et du yogourt.

Tout au long du repas, la serveuse a été souriante et prudente pour ce qui concernait mes allergies. Et a eu de bonnes réactions. Je n’ai pas senti que je compliquais son travail, même si c’était le cas. Elle a eu droit à un bon pourboire pour la remercier!

Je ne dirais pas que j’y retournerai régulièrement, je ne veux pas jouer avec le feu, mais à l’occasion, pour voir des amis et me sentir « normale », pourquoi pas?

Est-ce qu’il vous arrive de déjeuner au resto? Dans ce cas, où allez-vous, et que commandez-vous? 

 

Mai, le mois de la maladie coeliaque

 

Le saviez-vous? Le mois de mai est le mois de la maladie coeliaque. Le but est de sensibiliser à cette maladie. C’est en partie pour ça que j’ai crée ce blog il y a déjà un an. Pour faire connaître la maladie coeliaque, mais surtout ce que ça représente au quotidien de vivre avec des restrictions alimentaires. Mais surtout, je voulais soutenir ceux qui débutent dans le régime sans gluten.

La FQMC a même dédié une section de son site au mois de la sensibilisation à la maladie coeliaque. ICI!

Faites-vous des petits gestes pour sensibiliser votre entourage à la maladie coeliaque? Ça peut être bien simple. Par exemple, même si je suis tannée de devoir réexpliquer régulièrement que oui, même une toute petite quantité suffira à me rendre malade, je le fais toujours avec le sourire. Et je reste patiente. Quand je vais me prendre un café au Tim Hortons, et que je précise de se laver les mains parce que j’ai des allergies, je prends le temps de répondre à leurs questions, en restant toujours polie. Et ça vaut la peinte, maintenant, quand j’arrive au Tim Hortons, le staff se lave les mains sans que je le dise, et avec le sourire. Ils sont contents de me montrer qu’ils ont compris, et me reconnaisse. Parfois je les entends aviser un autre employé. Et je me dis que le prochain client coeliaque qui passera sera bien traité parce que je lui ai ouvert le chemin…

Une autre chose que j’aime faire est de faire goûter des produits sans gluten à mon entourage. Oui, il y en a qui sont horribles et immangeables, mais il y en a aussi des bons. À force, ça fera tomber l’image que tout le sans gluten goûte le carton! J’ai même une amie qui pense s’acheter des pains Udi’s même si elle n’est pas sensible au gluten, parce qu’elle trouve qu’ils la remplissent mieux!

Et vous, que faites-vous? 

 

Des résultats mais toujours sans réponse

 

Vendredi dernier, j’ai revu mon chirurgien suite au test gazeux pour discuter du résultat. J’y allais en croyant qu’il allait tout simplement me prescrire un antibiotique étant donné que la fois précédente, il avait parlé de la présence d’une bactérie. Ce ne fut pas le cas.

En fait, il m’envoie passer deux nouveaux tests. Le premier est une prise de sang pour évaluer le taux de gastrine. Le but est de déterminer si mon corps produit trop d’acide gastrique puisque normalement le pantoloc devrait éliminer autour de 90% de la production, mais malgré les pantoloc, mon reflux est toujours présent.

Le second test se fait en médecine nucléaire. En gros, on injecte un produit colorant et on attend que la digestion se fasse en prenant des images à certains intervalles. Le test prend au minimum une heure à une heure trente, souvent plus. Le but de ce test est de voir la façon dont l’acide gastrique s’écoule. Comme on m’a opéré pour m’enlever la vésicule biliaire, il se pourrait que la cicatrisation se soit mal fait et bloque l’écoulement.

J’en ai profité pour lui demander s’il pensait que ça pouvait être relié à la maladie coeliaque. Mon généraliste et ma nutritionniste soupçonne fortement que je sois coeliaque et me disent tous les deux que je devrais me considérer coeliaque, mais sans le diagnostic formel, j’ai du mal à le dire. Selon lui, mon rgo ne serait pas relié à la maladie coeliaque mais lui aussi croit que je le suis. Il dit qu’il préfère procéder è un diagnostique d’exclusion pour la MC puisque les tests ne sont pas fiables. Fréquemment, des gens coeliaques reçoivent un diagnostic négatif à la biopsie seulement parce que la biopsie a été prise sur des cellules qui ne sont pas encore touchées par la maladie. C’est pourquoi des gens reçoivent leur résultat positif après plusieurs années, et plusieurs coloscopies. Après que l’on ait discuté de mes symptômes et des effets positifs de la diète sans gluten sur ma santé générale, il m’a donc dit que selon lui, le portrait est clair.

J’ai donc faxé la demande pour le test en médecine nucléaire et je devrais le passer en juin selon la technicienne. Et comme je dois être à jeun pour le passer, et pour la prise de sang aussi, on va essayer de les faire en même temps. Ensuite le chirurgien me contactera pour fixer un autre rendez-vous… à suivre!!!