Toujours en attente…

 

J’écris peu ces temps-ci. Je suis toujours en attente des résultats de la biopsie et pour passer la radiographie des intestins.

Peu à peu, je me dis que c’est probablement ‘juste’ des intolérances multiples et que tous ces tests ne donneront pas de réponse. Qui en fait en est une malgré tout. Je dois me remettre à noter tout ce que je mange et les symptômes qui s’en suivent. Mais j’ai décidé de prendre un petit congé de tout ça et de prendre du temps pour moi.

J’ai récemment changé d’emploi. Ca a été une décision rapide, sur un coup de tête, mais plus les jours passent et plus je m’aperçois que ce moment d’impulsivité sera bénéfique. J’aimais mon travail, j’aimais ce que je faisais, mais c’était aussi beaucoup de stress, beaucoup de pression et je ramenais tout ça à la maison. Ca affectait ma vie personnelle et comme vous vous en doutez, ma santé.

J’ai maintenant un emploi près de la maison, plus relax, et quand je finis ma journée, le boulot reste au boulot. A la maison, je me concentre sur ma petite famille. On a récemment adopté un petit chien qui m’apporte beaucoup de bonheur et de paix intérieur. M’occuper de lui, c’est ma joie. Mon moment de détente. On prend des marches ensemble et ça fait beaucoup de bien à mon ventre.

Je n’ai pas eu de gros vomissements depuis près d’un mois. Ma gorge guérit doucement. Beaucoup moins de douleur quand j’avale. Mes selles sont encore liquides et douloureuses ou bien je suis constipée, ce qui est aussi douloureux. Mon ventre a enflé quelques fois mais pas beaucoup.

Le plus difficile dans tout ça, c’est de ne pas manger à l’extérieur. Les filles de mon nouvel emploi m’ont invité au resto. J’ai dû refuser. De un à cause de mon allergie aux noix qui a beaucoup diminué, mais consommer des traces pourrait la faire remonter. Et même en étant basse, on peut faire un choc. Donc j’évite… Mais aussi parce que mes derniers repas au resto se sont terminé aux toilettes ou dans un fossé. Je commence à pouvoir avaler sans douleur, manger au resto signifie probablement vomir, et recommencer à avoir mal.

On a aussi reçu une invitation pour la fête des pères, mon conjoint leur a proposé de venir manger à la maison au lieu, mais je sais qu’il aurait aimé aller au resto. Il comprend ma situation, mais je suis triste qu’il se prive pour moi.

Ce week-end, je suis allée l’aider sur des chantiers. On a dû trainer un micro-onde dans le trailer pour que je puisse manger. Ca complique beaucoup les sorties de ne pas pouvoir manger avec mes mains si je n’ai pas accès à une salle de bain… et de ne pas pouvoir manger au resto comme le commun des mortels… J’espère pouvoir identifier les aliments coupables bientôt et peut-être trouver des restos qui sont réellement sans noix ou au moins prudents avec les contaminations croisées.

Malheureusement, avec les dernières poursuites de gens allergiques, les restos n’ont plus trop envie de nous servir. Je les comprends. Et de plus en plus de restos qui n’avaient pas de noix en ont intégré au menu. Ca diminue grandement les options pour les gens allergiques…

 

Un bon petit déjeuner chez Cora!

 

Que fait une coeliaque dans un resto déjeuner? Il y a du gluten dans le pain, les crêpes, les gauffres, les saucisses, le bacon, les épices des pommes de terre… et sans compter le risque de contamination croisée! Drôle d’idée hein? Et si je vous dis qu’en plus, c’est moi qui avait organisé ce déjeuner?

Eh oui, j’avais envie de faire une petite sortie avec mes collègues, et mon resto habituel qui servait du sans gluten a fermé. J’ai pris le bottin et appelé les restos déjeuner de mon coin, et posé mes questions:

  • Servez vous des produits sans gluten?
  • Que faites-vous pour contrôler les risques de contamination croisée?
  • Que faites-vous quand vous avez un client qui doit manger sans gluten?
  • Servez-vous des aliments contenants des noix?
  • Utilisez-vous des noix dans la cuisine?
  • Qu’est-ce que je pourrais manger dans votre restaurant?

Un des restos m’a clairement dit qu’ils ne me recommandaient pas de venir, et me serviraient seulement des fruits et du yogourt. Un oeuf cuit à part? Non…

Puis la gérante du Cora a retourné mon appel et m’a dit qu’ils ont parfois des clients coeliaques, et que si j’amène mon pain, on pourra regarder le menu ensemble et trouver un arrangement. Je n’ai pas senti que mes restrictions étaient un problème pour elle mais plutôt une belle ouverture.

Le matin même, j’ai préparé mon pain dans mes « toaster pockets » , et je me suis rendue au restaurant. J’étais la première arrivée. La serveuse est venue m’offrir du café. J’en ai profité pour préciser mes allergies. Elle m’a fait un beau sourire, m’a dit de regarder le menu et qu’on en parlerait, et m’a précisé que les galettes de sarrasin sont sans gluten.

Mes amies sont arrivées, on a jasé, puis elle est revenue prendre nos commandes. J’ai donc pris les galettes de sarrasin avec des fruits (en précisant pas d’ananas), puis j’ai demandé si les smoothies ne contenaient que des fruits, du jus et du yogourt. Elle m’a dit que c’était sans risque pour moi, et a pris mes toasts. Elle m’a expliqué l’organisation dans la cuisine, tout est par section pour éviter les contacts.

Une autre serveuse est revenue avec mon smoothie, décoré d’un ananas. Je lui dis que je suis allergique, elle me dit : « T’as juste à l’enlever! »

Je répète que je suis allergique, et elle me dit, sec: » Ok, pis j’fais quoi là? » Ce à quoi je réponds que j’avais bien précisé mon allergie. Elle repart et va voir ma serveuse qui lui dit que c’est vrai et d’en refaire un. En passant, un conseil, quand ça arrive, garder le plat contaminé pour vous assurer qu’on ne fait pas que retirer l’allergène.

Ma serveuse est revenue en s’excusant et m’a ramené un autre smoothie. Elle m’a alors demandé si je voulais beurrer mes toasts. J’ai demandé si le beurre avait un contact avec les autres aliments, alors elle m’a amené des petits « cups ».

Mes crêpes étaient délicieuses. En payant 1$, j’ai eu droit à un « cup » de vrai sirop scellé, donc pas de contamination! J’ai pu manger agréablement, avec des amies, et ce n’était pas que des fruits et du yogourt.

Tout au long du repas, la serveuse a été souriante et prudente pour ce qui concernait mes allergies. Et a eu de bonnes réactions. Je n’ai pas senti que je compliquais son travail, même si c’était le cas. Elle a eu droit à un bon pourboire pour la remercier!

Je ne dirais pas que j’y retournerai régulièrement, je ne veux pas jouer avec le feu, mais à l’occasion, pour voir des amis et me sentir « normale », pourquoi pas?

Est-ce qu’il vous arrive de déjeuner au resto? Dans ce cas, où allez-vous, et que commandez-vous?