Gâteau au chocolat décadent Glutino

Hier soir, j’ai organisé un soirée de « girls » pour mon amie de fille et moi. Nous sommes toutes deux célibataires et on s’est dit que tant qu’à passer la soirée seule chacune de notre bord, autant se faire du fun. On avait décidé de manger de la pizza et de la poutine, et comme on a toute deux notre anniversaire en février et que c’était la Saint-Valentin, j’ai ajouté un gâteau au chocolat à tout ça. Rien de santé, mais beaucoup de plaisir!

J’avais depuis un moment une boîte de mélange à gâteau au chocolat décadent de Glutino que je n’avais jamais fait.

Eh bien je vous jure qu’il porte bien son nom. Il est vraiment bon! Et simple comme tout. On y ajoute 1 tasse de lait, 1/4 de tasse de beurre et deux oeufs, puis on mélange. Hop au four et en 30 minutes, on obtient un gâteau savoureux.

Bon, le mien a levé plus d’un côté que de l’autre alors il avait un look pente de ski, mais ça n’affecte pas le goût. Le tour du gâteau était sec, mais le centre bien moelleux. Mon amie, mangeuse de gluten, l’a trouvé différent d’un gâteau au gluten, mais pas mauvais du tout. Elle a dit que la texture est différente mais quand même moelleuse.

Et le goût est bon. Sucré et chocolaté comme on aime. C’est pas un gâteau santé, c’est un gâteau pour se faire plaisir et c’était le but de notre soirée.

Comme glaçage, j’ai eu un flash de dernière minute. J’ai mis une couche de tartinade choco-framboise de « La Fraisonnée« .

On a toutes les deux trouvés ça très bon. Et ça rajoute un petit goût sucré/acide sans être trop sucré. Le seul hic, on sent les graines de framboises sous les dents!

Publicités

En visite sans gluten!

Ça y est, je suis enfin en vacances, et ça fait du bien. Malheureusement, mes vacances commencent sur une contamination croisée… Samedi matin, je me suis réveillée en courant pour me rendre à la salle de bain. Le retour de ma vieille amie, la diarrhée. Désolée du mot un peu « cru », mais c’est la réalité quand on est coeliaque…

J’avais un bbq de prévu avec des amis et j’ai cru devoir l’annuler. Pendant l’avant-midi, j’ai dû me rendre à plusieurs reprises à la salle de bain en 3e vitesse. J’ai failli appeler quelqu’un pour qu’il m’amène des imodium. Mais finalement, ça a diminué assez pour que je me rende moi-même à la pharmacie et discute avec la pharmacienne. Sa première réaction a été une rage contre les compagnies qui ne sont pas tenues d’indiquer la présence de gluten dans un médicament s’il n’est pas un des ingrédients. Donc la contamination croisée n’est pas indiquée, ce qui complique la chose. Elle m’a donc donné son opinion sincère: » achète cette « patente-là (ses mots exacts!), appelle la compagnie, si y’a un problème, viens me voir, je te l’échange! » Elle m’a aussi dit de boire beaucoup de Gatorade.

De retour chez moi, je fais plusieurs recherches pour finalement découvrir que l’Imodium Advanced est le seul qui peut contenir des traces de gluten. Retour à la pharmacie pour faire un échange. Aussitôt qu’elle m’a vu, la pharmacienne est venue vers moi en me demandant si j’allais bien. Je lui ai expliqué et elle a fait l’échange. J’ai donc pu aller à mon bbq!

Vers 3h, je suis partie, armée de mon Gatorade, et portant un sac rempli de nourriture pour aller à mon premier bbq sans gluten. Pour pouvoir manger avec eux, j’avais préparé ma viande en papillote. Le papier d’aluminium servant à protéger ma nourriture du gluten de celle des autres. J’avais donc fait un filet de porc badigeonné de moutarde de dijon et sauce soya, arrosé d’un peu d’huile d’olive pour pas que ça colle, mis un mélange de fines herbes sur le dessus, de l’ail, et quelques légumes. (20 minutes en tournant souvent!). J’avais aussi amené mes collations. (chips, carottes, yogourt…)

Dès mon arrivée, j’ai lavé mes mains. Puis, on a grignotté en discutant sur le patio. Plus tard, baignade. Puis le mari de mon amie a cuisiné la viande. Je lui ai demandé de laisser ma viande dans le papier d’aluminium. Il doutait un peu du résultat, surtout qu’il ne pouvait pas voir la cuisson, mais l’a fait.

Puis, relavage de main. Une fois la viande prête, j’ai déballé et fait tomber ma viande dans mon assiette pour ne pas qu’elle touche au reste. Mon amie avait fait cuire du riz, dans lequel elle a mis du beurre venant d’un pot neuf pour ne pas qu’il y ait de miettes dedans, et du sel, et poivre en grain. J’ai donc pu manger leur riz. Mon repas était super bon, et j’ai eu beaucoup de plaisir.

Plus tard, ils ont mangé des guimauves sur le feu. Mais je n’ai pas pu les manger. La prochaine fois, j’amènerai les miennes. Ma soirée fut très agréable. Avec un peu de préparation d’avance, j’ai pu manger un repas sur le bbq, sécuritaire, et passer une belle soirée avec des amis.

Le lendemain, j’avais une épluchette de blé d’inde chez ma marraine. Une autre première. Je n’ai pas été manger dans ma famille (sauf mes parents!) depuis que je suis diagnostiquée coeliaque. J’ai eu des occasions, mais je ne me sentais pas prête. Hier, je l’étais, et même heureuse d’y aller. J’avais déjà prévue de manger le reste de mon filet de porc. Et j’attendais de voir comment serait préparé le maïs pour voir si j’en prenais ou pas.

Le matin même, j’ai décidé de préparer un brownie (le mélange de Glutino) pour avoir un dessert, et en même temps, le partager et faire découvrir aux braves goûteurs que sans gluten n’est pas toujours sans plaisir. Ça se prépare rapidement, et c’est bon! Comme glaçage, je fais fondre des pépites de chocolats Enjoy Life sur le dessus.

Une fois de plus, je suis partie avec un grand sac pour amener tout ça, mais ça valait la peine de savoir que je pourrais manger sans crainte et qu’en plus, j’avais quelque chose à partager! Une fois sur place, j’ai rangé tout ça à part des autres pour éviter un contact quelconque. J’avais mis des fridge pack dans mon sac pour ne pas avoir à utiliser le frigidaire commun. Pour le dessert, ma mère a eu l’idée de le cacher dans leur glacière vide.

Je ne vous cache pas que ça a été un peu difficile de voir tout le monde grignotter des oeufs farcis, des trempettes etc, mais je pensais à mon dessert et je savais que j’avais quelque chose de bon qui s’en venait. Comme tout le monde participait à l’épluchage, je n’ai pas osé envoyer tout le monde laver leur main alors je n’en ai pas mangé. J’ai pensé à en rincer un, mais vu la contamination de la veille, je me sentais plus fragile et me suis dit que ce serait risqué. J’aurais aussi pu m’en faire un ou deux au micro-onde, mais encore là, il y avait la problématique du beurre commun. Alors j’ai seulement mangé mon lunch assis un peu à l’écart.

J’ai eu droit à quelques questions, mais rien de déplacé, et surtout, c’était des questions par souci de savoir ce qui m’arrive et sans aucun jugement. Plus tard, quand tout le monde mangeait du dessert, j’ai été sortir le mien et ai été voir tout le monde pour leur en offrir. Ils ont tous acceptés d’y goûter et je les servais moi-même pour que mon plat ne soit pas contaminé. Je n’ai pas voulu le mettre sur la table des desserts. Ils l’ont tous trouvé bon, et étaient même surpris de ne pas voir de différence. Mission accomplie. Ensuite j’ai mangé mon morceau et ai rangé le reste dans la glacière.

Quand ma marraine a servi le café, j’ai vérifié que sa machine n’avait jamais fait autre chose que des cafés pures. Les cafés aromatisés peuvent contenir du gluten et/ ou des allergènes comme des noix. Elle n’en fait jamais alors j’en ai pris. Comme son sucrier se trouvait sur la table des desserts près de muffins aux amandes, j’ai été lui demander si elle avait du sucre ailleur. Elle n’utilise jamais une cuillère ayant servi à autre chose avec, je pouvais en prendre. Elle m’a aussi sorti une cuillère propre.

Bref, tout le monde a bien réagi. J’avoue que j’avais quelques craintes, les gens pensant souvent qu’il s’agit d’une mode, ou qu’on exagère avec des détails. Mais ma famille a bien compris, et m’ont fait un bel accueil. J’ai bien profité de ma journée!

Et vous, comment ça s’est passé dans votre famille élargie après votre diagnostic?

Épicerie Louise Sans Gluten

J’étais certaine d’avoir déjà mentionné cette épicerie, mais étrangement, je ne retrouve plus le post… Toujours est-il que j’y suis retournée aujourd’hui. Et là, je dois absolument vous en parler!

Louise Sans Gluten est une épicerie située à Dorval. On la trouve dans un petit centre d’achats, tout près d’un Tim Hortons. Si vous passez dans le coin, faites le détour, vous serez surpris! (et heureux!)

J’aime bien faire le tour des boutiques sans gluten puisque dans chaque boutique, on trouve des produits différents. Mais souvent, la section sans gluten n’est pas si grande. Chez « Louise », il n’y a que ça! Mais en plus, chaque fois que j’y vais, la sélection est différente. Je suppose donc qu’elle élimine ce qui en se vend pas pour ne garder que ce qui se vend et essayer de nouvelles choses, pour notre plus grand bonheur!

Vous y trouverez un grand choix de produits surgelés, des marques populaires et d’autres que j’essaierai éventuellement, si elles sont sans noix, etc… Je crois même avoir aperçu des desserts à l’unité dans un des frigos, mais comme je ne rentrais pas directement chez moi, j’ai regardé vite…

Par contre, pour les produits « tablettes », j’ai pris mon temps. Il y avait plusieurs produits que je ne connaissais pas! Dont, ce qui m’a fait sourire, un grand choix de vinaigrette…! Pour les mamans ayant de jeunes enfants, il y a plusieurs choix que je verrais bien dans les lunchs, ou pour amener dans la sacoche, pour des sorties ou encore en avion.

Le gros plus du Louise, c’est qu’ils ont aussi des produits de boulangerie/pâtisseries cuisinés sur place! À noter qu’ils utilisent des noix dans la cuisine, mais la propriétaire, qui est aussi présidente de l’Association Canadienne de la Maladie Coeliaque (ACC) (et avec qui j’ai eu une conversation très intéressante), m’a assuré qu’ils nettoient tout avant de faire certains produits. (Prenez la peine de vous informer avant d’acheter pour votre sécurité!). Par exemple, avant de faire les pains baguettes les mercredis, vendredis et samedis. Il y a une très belle variété, j’ai vu des gauffres, des pains, des gâteaux, des biscuits. Je vous jure que lorsque mon allergie aux noix disparaîtra (j’ai confiance!), je me ferai une joie d’y goûter! Ils offrent même des cours de cuisine!

Voici une petite photo de mes trouvailles du jour!

wpid-20140805_174216.jpg

On y voit le pamphlet de la boutique, une farine de sarrasin sans allergènes (miam, des crêpes!), des biscuits graham, des « chipits » au chocolat noir et ma surprise du jour, des genre de pop tarts!!! Sur la boîte des pop tarts, un bracelet sur lequel se lit  » certified gluten free » et http://www.celiac.ca que je vais porter fièrement. Une amusante façon de faire connaître la maladie et l’ACC! Ils se vendent au coût de 2$ chez Louise !

Boulettes aigre-douce de Maman

Bonjour tout le monde!

Je commence enfin à aller mieux et remonter la pente, et surtout, je recommence à manger un peu plus normalement. Les symptômes de reflux s’estompent doucement, et mon appétit revient peu à peu.

Dernièrement, ma mère s’est mise à inventer des petites recettes avec des ingrédients simples pour varier un peu ce que je mange. Je vous présente aujourd’hui ma favorite. Une petite recette rapide mais très bonne. Réconfortante et automnale. Je l’ai baptisée “Boulettes aigre-douce de Maman”. Pas très originale, mais ça représente bien la recette.

Ingrédients.

Porc haché maigre ou extra-maigre

Oignons

Poivrons verts

Tomates en conserve

Sel, Poivre

Bouchées de bagel Glutino

Un oeuf

 Réduire les bagels pour en faire de la chapelure avec un petit robot. Mélanger la chapelure ainsi que l’oeuf à la viande hachée et former des boulettes.

Hacher les oignons et les poivrons. Faire revenir les oignons dans la poêle. Quand ils ont colorés, ajouter les poivrons. Réserver.

Faire revenir les boulettes. Quand elles ont brunies, réserver. Déglacer la poêle avec les tomates en conserve et râcler le fond pour aller chercher les sucs de cuisson. Remettre les boulettes et les légumes rôtis dans la poêle. Baisser le feu et laisser mijoter.

Saler et poivrer. Servir sur du riz. Ces boulettes se réchauffent bien et s’amènent bien dans un lunch.

Je serais heureuse d’avoir votre avis sur cette recette si vous l’essayez! Bon appétit!

Beignes au chocolat Glutino

C’est pas parce qu’on ne peut pas manger de gluten qu’on a jamais envie de desserts… 😉 En voici un sur lesquels j’avais lu beaucoup de bons commentaires : les beignes au chocolat de Glutino! Alors quand j’ai vu qu’ils étaient en rabais à mon IGA, j’ai sauté sur l’occasion! Et dès que je suis arrivée chez moi, j’ai lu les instructions sur la boîte. Assez simple merci, une petite minute au micro-onde, laissez refroidir et dégustez!

Au niveau du goût, aucun reproche à faire, et la texture est vraiment agréable. Un peu ferme, moi j’aime bien. Ils sont glacés donc un peu collant, et le glaçage fond quand on le réchauffe alors je pose le beigne dans une assiette. Mon micro-onde n’est pas très fort, alors en une minute, l’extérieur est chaud, mais le centre encore froid. Je dois donc le chauffer un peu plus, et comme je ne suis pas patiente, je le mets dans le frigo pour le refroidir… 😉

Comme je le disais, la texture est agréable, il n’y a pas ce goût poudreux, par contre, quand on le tient, il casse et s’effrite. On ne peut pas le tenir comme un beige. Il se défait en morceaux dans l’assiette quand j’essaie de le prendre. C’est un léger inconvénient mais pas assez pour que je n’ai pas envie d’en racheter. J’avais lu de bons commentaires sur ce produit et il a été à la hauteur de mes attentes!