Bâton Rouge

Vendredi dernier, j’ai eu la chance de souper au Bâton Rouge. Il s’agissait du souper de Noël de mon travail. J’avais appelé d’avance pour parler au responsable de notre réservation qui m’avait dit qu’il suffisait d’expliquer mes allergies au serveur et qu’ils s’organiseraient en cuisine.

Dès mon arrivée, un serveur est venu me voir pour me demander si je désirais boire quelque chose. J’en ai profité pour lui expliquer ma situation. On a regardé le menu ensemble. Sur les 5 choix offerts (puisqu’on était un groupe et que mes patronnes payaient), il n’y en avait qu’un seul qui contenait du gluten. J’ai donc pu manger comme tout le monde!

J’ai été surprise de voir à quel point le serveur connaissait bien le menu et les allergènes. Il a su répondre à toutes mes questions et m’aider à faire un choix.

La seule chose qui m’a déçue, c’est que le dessert était sans gluten, mais pouvait contenir des noix et on ne m’a pas offert de remplacement. Une salade de fruits m’aurait suffi!

Mais c’est vraiment ma seule et unique déception. J’avais plusieurs options de menu. Saviez vous qu’ils ont un menu sans gluten? 

J’ai donc mangé une salade césar sans croûtons en entrée et un combo poulet/côtes levées avec frites et salade de chou comme repas principal. Le service a été irréprochable. C’est une serveuse qui est venue porter ma salade alors que c’est un homme qui avait pris ma commande et je n’ai même pas eu à lui dire que « les allergies c’est moi ». Le serveur savait que leurs épices sont sans gluten pour les frites, mais n’étant pas certain pour la soupe (elle n’était pas dans le menu sg), il m’a recommandé de prendre une salade. (Ce que j’aurais pris de toute façon)

Les portions sont immenses. J’ai mangé plus qu’à ma faim et il m’en est resté assez pour que je le ramène et dîne sur le restant le lendemain. Et même réchauffé, c’était délicieux!

J’ai passé une très belle soirée, et compte bien y retourner!

Publicités

Quelques nouvelles

Chose promise, chose due. Après une semaine de menu pour aider le reflux gastrique avec SOS Cuisine , je sens déjà une certaine amélioration. J’ai encore du reflux, mais moins. Jusqu’à maintenant, la brûlure remontait jusque dans la gorge et m’empêchait souvent de dormir puisque pire en position allongée. Maintenant, ça se tient derrière le sternum. C’est encore désagréable, mais au moins, je n’ai plus la gorge irritée en permanence, et les abcès dans la bouche et la gorge ont pu guérir.

Mon estomac aussi va mieux. Je me réveillais régulièrement avec une barre dans l’estomac, un élancement au moment de m’asseoir. Depuis quelques jours, cette douleur a disparue. J’ai encore mal durant la journée, mais c’est moins présent.

Vendredi, j’avais une amie qui venait passer la soirée, j’ai mangé quelques chips. Les douleurs sont aussitôt revenues. Et j’ai passé une mauvaise nuit. Je comprends donc que je dois m’en tenir à mon menu le temps de guérir.

Une bonne nouvelle, j’ai pu réintégrer des fruits, mais seulement au déjeuner. Si je les mange plus tard, ou seuls, la nuit sera difficile. Mais je ne perds pas espoir de pouvoir les réintégrer au complet quand le RGO sera contrôlé.

Dernière nouvelle. Le souper de Noël de ma job se fera au Bâton Rouge. J’ai donc appelé le responsable de notre groupe, et j’ai discuté avec lui. Ils reçoivent souvent des coeliaques, et m’a dit que si dans le menu choisie pour la soirée rien ne me convenait, on s’organiserait. Mes collègues vont choisir leur repas d’avance, alors que moi, ce sera discuté sur place avec le responsable qui ira ensuite parler avec le cuisiner pour s’assurer que tout sera fait à ma convenance. Encore une fois, je vous en reparle!

Menu sans gluten chez Cora

Certains se souviennent peut-être qu’il y a quelques mois, j’avais eu une belle expérience dans un restaurant Cora? D’autres auront entendu parler de leur nouveau menu sans gluten. Si vous allez faire un tour sur leur site, vous y verrez cet avertissement que ce menu n’est pas adéquat pour les personnes coeliaques ou présentant une intolérance sévère. Et cette fois-ci, ce n’est pas seulement pour se « backer ».

Ce midi, j’ai été y faire un tour avec une amie. On a toujours aimé les restos déjeuners et ça me manque depuis que le gluten est bannie de mon alimentation. Comme j’y étais déjà allée sans problème avant qu’ils instaurent leur menu sans gluten, j’y allais avec une certaine confiance.

J’ai choisi la crêpe au jambon-fromage, servie avec des patates et des fèves au lard, luxe rare, n’en ayant pas trouvé sans gluten. (je sais que les « à table » le sont, mais je ne les ai jamais vu!) Le repas était délicieux, j’ai très bien mangé. Je préfère ne pas m’attarder sur le service, mais disons que c’était lent.

En sortant du resto, je me sentais bien. Pas de douleur mais très très soif. Une heure plus tard, j’avais le ventre qui ‘débordait’ par-dessus ma ceinture que j’ai fini par détacher. Je suis allée prendre un bain chaud, et en sortant, j’avais l’air enceinte de 6 mois, un léger mal de tête et des brulements d’estomac. En 4 heures, j’ai bu 2 litres d’eau.

Je suis sincèrement déçue. Bien qu’ils indiquent que le menu ne convient pas aux coeliaques/intolérants, je me demande à quoi il sert. J’ai cru que c’était encore une petite phrase pour se protéger tel que les  » peut contenir… ». Si le menu ne convient pas aux coeliaques et intolérants, c’est donc qu’il a été conçu pour ceux qui n’ont pas besoin de suivre le régime… donc pour suivre la mode. La mode du « je mange sans gluten pour faire comme les vedettes », ou « pour maigrir », ou encore « parce que c’est santé ». Malheureusement, ce ne sont que des illusions. Le régime sans gluten, ce n’est pas un régime minceur, ni une garantie de santé. Au contraire, plusieurs aliments transformés sans gluten sont plein de gras ou de sucre pour améliorer le goût ou la texture. Le RSG, c’est un régime « médicament ». Le seul moyen de contrôler ( et non soigner), la maladie coeliaque.

Et donc, ce qui me déçoit dans tout ça, c’est que pendant un moment, on a l’illusion qu’on pourra peut-être avoir un nouvel endroit où sortir, (la liste est courte), mais finalement, c’est juste un endroit de plus qui encourage la mode du sans gluten, et fait passer les « vrais » sans gluten pour des capricieux et banalise les dangers de la contamination croisée… Sorry Cora, mais on ne se reverra pas.

Livre: Le guide de l’alimentation sans gluten

 Voici un livre que j’ai découvert tout à fait par hasard en attendant ma prescription à la pharmacie! J’étais assise dans la salle d’attente et regardais autour de moi quand j’ai remarqué le mot « gluten » dans le titre d’un livre. Je l’ai feuilleté, et finalement, je n’ai pas pu le remettre à sa place!!

Ce livre a été écrit par Alexandra Anca, une diététiste qui a été conseillère pour l’Association Canadienne de la maladie coeliaque. Il est divisé en cinq chapitres: un qui explique la maladie coeliaque en détail, un qui explique le régime, le 3e chapitre donne des trucs pour rester en santé tout en coupant les aliments qui contiennent du gluten il est suivi d’un menu pour 30 jours et finalement, de plusieurs recettes. 

Ce qui m’a poussé à acheter ce livre, c’est le guide rangée par rangée dans le chapitre deux. L’auteur fait une visite complète de l’épicerie en expliquant clairement dans quoi se retrouve le gluten, comment l’éviter et par quoi le remplacer. Une mine d’or quand on débute dans le RSG. J’aurais adoré le découvrir au tout début de mon régime sans gluten. Et même si ça fait maintenant plusieurs mois que je fais le régime, je m’y réfère encore parfois.

Dans le même chapitre, on retrouve aussi de bonnes astuces pour faire nos courses. Je me rappelle encore des premières semaines où je passais par 4-5 endroits(et 3 villes différentes!) pour faire mes achats. Ce guide apporte de bonnes solutions aux problèmes que l’on rencontre durant la phase d’adaptation. On y apprend aussi à lire les étiquettes, une habitude importante lorsque l’on a des allergies alimentaires.

On y retrouve aussi des histoires de cas, on y présente les céréales qui remplaceront le blé dans notre alimentation et plusieurs petits encadrés avec des détails intéressants ou amusants. Je veux toujours en apprendre plus sur la maladie coeliaque et l’intolérance au gluten, ce livre est intéressant à lire lorsqu’on veut comprendre ce qui se passe à l’intérieur de nous et comprendre les mécanismes de la maladie coeliaque.

Finalement, autre détail intéressant, on y aborde l’intolérance au lactose qui vient souvent avec l’intolérance au gluten.

Je n’ai pas utilisé le menu 30 jours, mais j’ai fait quelques une des recettes et je les ai bien aimé. Encore une fois, ce sont des recettes avec des ingrédients communs, que l’on a probablement déjà où qui seront faciles à trouver. Un plus!

Je suggère ce livre à tout ceux qui débutent dans le RSG et qui sont encore craintifs au moment de faire l’épicerie, le guide rangée par rangée sera un bon allié pendant les premières semaines!

Bonne lecture!