Gâteau au chocolat décadent Glutino

Hier soir, j’ai organisé un soirée de « girls » pour mon amie de fille et moi. Nous sommes toutes deux célibataires et on s’est dit que tant qu’à passer la soirée seule chacune de notre bord, autant se faire du fun. On avait décidé de manger de la pizza et de la poutine, et comme on a toute deux notre anniversaire en février et que c’était la Saint-Valentin, j’ai ajouté un gâteau au chocolat à tout ça. Rien de santé, mais beaucoup de plaisir!

J’avais depuis un moment une boîte de mélange à gâteau au chocolat décadent de Glutino que je n’avais jamais fait.

Eh bien je vous jure qu’il porte bien son nom. Il est vraiment bon! Et simple comme tout. On y ajoute 1 tasse de lait, 1/4 de tasse de beurre et deux oeufs, puis on mélange. Hop au four et en 30 minutes, on obtient un gâteau savoureux.

Bon, le mien a levé plus d’un côté que de l’autre alors il avait un look pente de ski, mais ça n’affecte pas le goût. Le tour du gâteau était sec, mais le centre bien moelleux. Mon amie, mangeuse de gluten, l’a trouvé différent d’un gâteau au gluten, mais pas mauvais du tout. Elle a dit que la texture est différente mais quand même moelleuse.

Et le goût est bon. Sucré et chocolaté comme on aime. C’est pas un gâteau santé, c’est un gâteau pour se faire plaisir et c’était le but de notre soirée.

Comme glaçage, j’ai eu un flash de dernière minute. J’ai mis une couche de tartinade choco-framboise de « La Fraisonnée« .

On a toutes les deux trouvés ça très bon. Et ça rajoute un petit goût sucré/acide sans être trop sucré. Le seul hic, on sent les graines de framboises sous les dents!

Publicités

Gâteau dans une tasse

Tout à l’heure, je suis invitée au souper d’anniversaire d’une bonne amie et ça se passe dans un restaurant. Ce sera la première fois depuis mon diagnostic que j’irai dans un restaurant qui n’annonce pas des repas sans gluten. Mais comme j’aime beaucoup cette amie, j’ai suivi mes propres conseils! J’ai donc appelé avant de confirmer ma présence. J’ai posé quelques questions à la personne qui m’a répondu au téléphone pour savoir s’ils peuvent m’accomoder et comme les réponses m’ont plu, j’ai accepté l’invitation. Je prendrai sûrement une salade en précisant qu’elle ne doit pas contenir de croûtons (ni en avoir contenu, du genre le serveur précise au chef « sans gluten » mais il en met et le serveur les enlève avant de m’amener mon plat…) Pour la vinaigrette, ce sera probablement une vinaigrette maison, la moins risquée dans les restos.

En pensant à comment j’allais me préparer à cette soirée, je me suis dit que le moment le plus difficile serait le dessert. Une salade, j’aime bien. J’en prenais souvent au resto avant même de savoir que je dois éviter le gluten. Mais le dessert, j’en prenais aussi. Et même si je sais que ça me rendrait malade et que je souffrirais pour quelques jours pour une seule petite bouchée, ça n’empêche pas que l’envie est là… Jamais je n’y retoucherais, mais j’aime encore ça malgré l’allergie. Et je refuse que mon entourage s’en prive devant moi, j’ai été catégorique sur ce point dès mon diagnostic. Et donc je me suis dit, pourquoi ne pas manger une gâterie ici, avant de partir. Ainsi, quand ils mangeront leur dessert, ce sera plus facile pour moi puisque j’en aurai pris un durant ma journée. Et donc, j’ai fouillé dans mes recettes et je suis tombée sur la suivante. Désolée, je n’en connais pas la source. J’ai dû la noter il y a longtemps, alors si quelqu’un en connaît l’origine, faites-le moi savoir et je serai heureuse de la citer ici!

Gâteau au chocolat dans une tasse 

2 c. à soupe de sucre

2 c. à soupe de cassonade

2 c. à soupe de cacao

4 c. à soupe de farine sans gluten (un mélange)

2 c. à soupe d’huile végétale

2 c. à soupe de lait (de vache ou autre)

Mélanger les ingrédients secs dans une tasse, ajoutez les ingrédients liquides. Mettre au micro-onde de une à 2 minutes. Je conseille une tasse pas trop étroite et profonde, sinon, on a du mal à bien mélanger et ça fait un gâteau sec. Commencer par le cuire une minute et ajoutez 30 secondes au besoin. Et laissez reposer un peu avant de goûter, sinon, vous risquez de vous brûler.

J’ai fait la gaffe de le faire dans une jolie tasse mince et haute. C’était sec. Laissez-moi savoir si vous le faites comment ça a tourné!!!

Adaptation de la recette du Blog Trois fois par jour . Merci à Mimi pour l’avoir retracé et m’avoir permis de donner le crédit à la bonne personne!

La version modifiée d’Eric G.!

– Version allégée –

2 c. à soupe de sucre.
2 c. à soupe de cassonade.
2 c. à soupe de cacao.
1/4 c. à thé de bicarbonate de soude.
4 c. à soupe de farine. (farine de riz, farine de sorgho, poudre d’amandes, fécule de maïs)
1/2 c. à thé d’huile végétale.
2 c. à soupe de compote de pomme non-sucrée.
2 c. à soupe de lait d’amandes à la vanille.

*1 c. à soupe de beurre d’arachide crémeux. (optionnel)

Le beurre d’arachide rend le gâteau plus moelleux, crémeux à certains endroits. Il fait ressortir le goût et l’imprime intensément en bouche, on le garde très longtemps et c’est jouissif.
Mais attention! Il faut une grosse tasse si on ajoute le beurre d’arachide, car le gâteau lève de façon impressionnante et risque de déborder.

Ma tasse moyenne n’avait pas suffit, j’ai eu droit à un petit volcan dans mon micro-ondes. :D
Prochain essai: Nutella!!!!!

Vie sociale: des hauts et des bas

Vivre avec la maladie coeliaque, c’est accepter que ça va affecter plus ou moins notre vie sociale. Certains amis auront peur de nous recevoir par crainte de nous rendre malade, on devra amener notre lunch à peu près partout où l’on va, ou certains essaieront de cuisiner pour nous mais feront des erreurs qui nous empêcheront de manger ce qu’ils ont préparé. Ce n’est pas leur faute, nous même on a mis des mois à apprendre à cuisiner sans nous rendre malade. Ça, c’est le « down » Mais il y a Iaussi  ceux qui cuisineront pour nous et prendront la peine de poser des questions (auxquelles je réponds avec joie!) et s’informer. Ma mère cuisine pour moi et comprend très bien le principe de la contamination croisée, je mange sans crainte chez elle. Elle me téléphone dès qu’elle a un doute, et chaque fois, ça me touche qu’elle mette le temps de cuisiner pour moi malgré les complications. Ça, c’est touchant… C’est mon « up »!

Aujourd’hui, j’en ai vécu tout un… Une de mes amis proches va bientôt avoir son premier bébé, et sa soeur lui a organisé un shower. Ma copine l’a aussitôt mise au courant de mon intolérance au gluten et sa soeur a pris la peine de s’informer. Elle m’a envoyé un courriel pour me poser des questions et a pris la peine de lire certains articles de ce blog. Déjà, juste ça, j’étais touchée qu’on prenne la peine de s’informer…

Ce matin, au réveil, je n’étais pas en super forme. Depuis jeudi soir, mes intestins me font souffrir, crampes et brûlements. Hier, j’avais le ventre enflé, un peu de nausée et j’avais fait une baisse de pression. En gros, je venais de subir une contamination croisée et je ne me sentais pas très forte. Comme c’est une journée importante pour mon amie, j’ai décidé d’y aller malgré les vertiges et le mal de ventre. J’ai donc préparé quelques collations et ma solution orale de réhydratation et je me suis rendue au shower.

Je n’y suis restée qu’une heure malheureusement, je me sentais faiblir. La chaleur, le bruit et l’action autour de moi augmentaient la sensation de vertiges, mais je suis heureuse d’y être allée malgré tout. J’ai fait plaisir à mon amie, et j’ai rencontré des gens gentils et compréhensifs… mais surtout, une belle surprise m’attendait. La soeur de mon amie, une jeune femme que je n’avais jamais rencontré, a pris le peine de faire un gâteau au quinoa pour que je puisse manger avec eux. Je me sentais vraiment moche de devoir quitter, mais je craignais de ne pas être en état de conduire si j’attendais trop. Juste comme je quittais, la mère de mon amie m’a préparé un petit morceau à emporter avec moi…

La maladie coeliaque nous en fait vivre beaucoup, des journées parfois difficiles à ne pas comprendre son corps, à devoir tenter de déchiffrer ce que notre corps nous dit, trouver ce qui nous a rendu malade… mais on vit aussi de très beau moment comme celui-ci et je les en remercie!

J’avais pris une jolie photo du gâteau avant de le manger mais ce soir, mon BlackBerry refuse de la transférer ici, j’essaierai à nouveau demain… et en passant, il était très bon!