Les produits Arbonne

Une personne de mon entourage est récemment devenue conseillère indépendante Arbonne. Quand elle a su que ces produits sont sans gluten, et végétalien, elle a tout de suite penser à moi et m’a offert de tester ses produits.

La philosophie de base des produits Arbonne est d’utiliser la combinaison des plantes et de la science pour créer des produits efficaces et respectueux de l’environnement. Les encres qu’ils utilisent sont à base de soya, leurs emballages sont faits de matières recyclées et recyclables, de même que leur catalogue.

La compagnie a été fondée en 1975 et mise sur le bien-être intérieur autant qu’extérieur.

Avec mon métier d’éducatrice, je passe beaucoup de temps dehors, et ces temps-ci, au froid. J’ai donc la peau du visage souvent sèche et désagréable. J’avais essayé des crèmes de d’autres compagnies, mais rien qui me satisfasse, alors je lui avais demandé à tester une crème hydratante pour le visage. Et comme mes cheveux sont bouclés naturellement mais pas facile d’entretien (à mon avis!), je lui avais aussi demandé de pouvoir tester des produits pour les cheveux frisés.

Elle m’a donc composé une petite trousse d’essai contenant un shampooing et un revitalisant, ainsi qu’un sérum pour les cheveux et une mousse texturisante. Pour le visage, il y avait un nettoyant hydratant, une crème hydratante de jour et une crème de nuit. Je les ai testé quelques jours et j’ai particulièrement aimé la crème de jour que j’ai l’intention d’acheter. Elle a rendu ma peau douce, plus souple et surtout, plus confortable. Et la sensation de confort dure facilement 24 heures.

Pour les personnes ayant d’autres allergies, prenez le temps de vérifier les ingrédients. Il y a certains produits qui contiennent des noix, et des fruits.

Si vous êtes intéressés à en savoir plus sur ces produits, vous pouvez visiter leur site.

Vous pouvez aussi contacter :

Félicité Robichaud

felicite.robichaud@gmail.com

ID de conseillère: 116524258

 

Le journal alimentaire

On le sait maintenant, les coeliaques sont à risques de développer d’autres intolérances ou allergies alimentaires, ainsi que d’autres maladies auto-immunes. Er ce, surtout au début de la diète sans gluten. La plus fréquente étant l’intolérance au lactose.

Dans les premiers mois après avoir commencé à manger sans gluten, beaucoup ressentiront encore des douleurs, inconforts et troubles gastriques. C’est à ce moment-là que plusieurs, peut-être parce qu’ils en ont assez des visites médicales, commenceront à couper divers aliments en espérant éliminer ces symptômes. Mais ceci est une fausse bonne idée.

La première raison c’est qu’en coupant ainsi un peu partout, ils se mettent à risque de développer des carences en plus de celles déjà causé par la malabsorption dû aux villosités abîmées par le gluten. C’est pourquoi mieux vaut le faire accompagner d’une nutritionniste qui recommander des suppléments ou d’autres moyens d’éviter les carences.

Une autre raison est que certains symptômes peuvent permettre d’identifier plus facilement la source du problème. Une douleur, une coloration ou même une odeur peuvent guider le médecin ou le spécialiste vers la bonne réponse, vous évitant ainsi des mois d’essais/erreurs.

J’ai lu plusieurs témoignages de personnes qui se sont auto-diagnostiqués des intolérances. L’une d’entre elles coupaient un à un certains aliments lorsque ses symptômes ne disparaissaient pas, mais ne réintégraient pas ces aliments ensuite, même sans résultat. Elle se privait donc de plusieurs aliments qu’elle aurait probablement pu manger, ses repas devenait un casse-tête et elle mettait sa santé en danger. Parfois, on croit avoir trouvé la bonne réponse, mais on passe à côté d’autre chose. Ça peut nous sembler évident, mais des tas de choses peuvent faire réagir le système gastro-intestinal. Des colorants, des préservatifs, un agent de remplissage…

Et donc, pour éviter des désagréments et aussi des effets négatifs sur notre santé, mieux vaut faire confirmer nos doutes par des spécialistes. Ils nous guideront ensuite vers la meilleur façon d’éliminer le problème de notre alimentation et d’éviter les carences que cela pourrait causer.

Un bon outil pour aider le médecin est le journal alimentaire. Chaque jour, on note ce que l’on mange, et à quelle heure. On ajoute ensuite les symptômes ressentis, l’heure à laquelle ils se sont manifestés et le cas échéant, la durée. Le médecin pourra ensuite faire les liens, ou nous diriger vers le bon spécialiste pour analyser tout ça, faire les tests au besoin, et ensuite, les ajustements nécessaires.

Au fil de mes lectures, j’ai vu à plusieurs reprises des gens qui éliminaient de nombreux aliments de leur alimentation suite à quelques symptômes, et qui ensuite devait vivre avec ce casse-tête quotidien. Je trouve ça dommage de se priver quand c’est peut-être pas nécessaire, mais surtout, de se mettre à risque de carences pour une allergie/intolérance qui n’existe peut-être pas. Il peut s’agir d’un surplus, d’une mauvaise cuisson, ou même d’un estomac irrité par autre chose. Ne vous mettez pas à risque pour rien, consultez les bonnes personnes et faites attention à vous!

Oyez Oyez!

Bien le bonjour à tous !

Je me présente : Dondine, nouvellement promue au titre d’auteure sur Gluten&Cie. Enchantée! ^_^  Je suis une maman, une infographe, une gastronome, une optimiste ainsi qu’une folle à ses heures…  Mais rassurez-vous, ce n’est nullement contagieux! ^_-

N’ayant moi-même aucune allergie alimentaire, je suis tout de même touchée par ce sujet puisque plusieurs personnes de mon entourage proche doivent jongler quotidiennement avec les conséquences de cette condition. Je partage donc en partie leur combat lorsque je les invite à souper par exemple. Étant curieuse et gastronome, je suis toujours partante pour essayer de nouvelles recettes avec eux : des coquilles St-Jacques au poulet pour l’allergie aux fruits de mer de ma maman, une croustade aux petits fruits sans oeufs, sans lactose et sans noix pour ma collègue, du poulet du général Tao sans gluten avec mon amie, etc.

J’ai appris ce qu’était l’allergie au gluten par mon amie qui est également auteure de ce blog. Un jour, elle m’a demandé ma collaboration pour créer un nouveau logo et j’ai bien aimé pouvoir apporter ma contribution. J’ai aussi commencé à illustrer une petite bande dessinée qui sera bientôt publiée sur ce blog. J’espère que ça vous plaira! ^_^

À bientôt!

– Dondine xxx

Un 3e Noël sans gluten

Bonjour à tous!

Après m’être pris quelques jours de vacances, me voici de retour et toujours aussi motivée à tester de nouveaux produits, vous faire partager mes découvertes et vous soutenir à ma façon dans votre nouvelle (ou pas) vie sans gluten. J’espère que vous avez passé un beau temps des fêtes, et vous souhaite une très belle année 2015 sous le signe de la santé.

Mon Noël a été très agréable, et ça, grâce à mes parents qui ont voulu que je ne me sente pas à part. Quelques jours avant Noël, mon père a été acheter des saucisses sans gluten chez un saucissier, William J Walter. Ils ont un vaste choix et ont quelques boutiques. Les saucisses sont fraîches, faites sur place. Il suffit de les faire bouillir 10 minutes et ensuite les faire dorer à la poêle. J’ai donc pu manger en partie le même repas que ma famille sans qu’ils aient à manger des plats sans gluten qui peuvent sembler fade à ceux qui mangent encore du gluten. On les a tous aimé, et quelques jours plus tard, mon père m’y a emmené pour que je puisse m’en choisir. Je les ai congelé, et j’en ai mangé depuis, elles sont aussi bonnes une fois décongelée! J’ai beaucoup aimé celle au brocoli et au fromage, les morceaux de fromage et de brocoli sont gros et goûteux!

Il y avait évidemment du pain et des accompagnements avec gluten, alors pour compenser, ma mère avait été chez M&M (ils ont plusieurs plats sans gluten) me chercher un accompagnement sans gluten juste pour moi. Des pommes de terre farcies au cheddar. Elles sont congelées, on les passe 4 minutes au micro-onde et c’est prêt! Je les ai trouvé délicieuse! Et j’ai apprécié la belle attention. L’idée du « ils ont des trucs que je ne peux pas manger, et j’ai des trucs qu’ils ne peuvent pas manger ».

Pour terminer ce repas en beauté, elle m’avait aussi acheté des muffins Udi’s aux bleuets. Mes préférés. Ce fut donc un repas de Noël réussi, sans tracas et savoureux! J’espère que le vôtre fut aussi agréable.

Comme autres nouvelles, je continue les menus avec SOS Cuisine. Mon reflux gastrique est presqu’entièrement partie. J’ai des symptômes à l’occasion, mais c’est de plus en plus rare. Et ça fait longtemps que ça ne m’a pas empêché de dormir. En plus, je découvre des recettes, et de nouvelles façon de cuisiner.

Et dernier scoop. Pour 2015, nous accueillons une nouvelle auteure. Et non, ce n’est pas le mystérieux blogger. Il s’agit de Dondine grâce à qui le blog a eu droit à un relooking. Elle sera en charge de la section création du blog. Je ne vous en dis pas plus pour ne pas vous gâcher la surprise!