20 choses pour lesquelles on a pas à s’excuser

Une de mes amies, auteure de Ma vie de zèbre, a publié un excellent article aujourd’hui. Lorsqu’on vit avec une maladie chronique, on se retrouve souvent à canceller des plans, ou encore, à avoir des journées où malgré toute notre bonne volonté, on est inefficace. Et avec ça vient la culpabilité de ne pas être comme « les autres » et donc on s’excuse… Mais on ne devrait pas, voici pourquoi:

http://maviedezebre.com/20-choses-pour-lesquelles-on-na-pas-a-sexcuser/

Réflections

Hier, j’ai eu deux conversations différentes avec deux personnes différentes qui m’ont fait réfléchir sur la vision qu’ont les gens « normaux » des personnes allergiques ou intolérantes.

On discutait de la diète sans fodmap. J’expliquais que je suis en période d’exclusion, et que c’est plus difficile car il y a plusieurs restrictions et que je dois tout peser. Mon interlocuteur, sans malice, a commencé à comparer cela avec Weight Watchers et à me dire que c’est pas si mal, bientôt je mesurerai à l’oeil. Le problème avec les fodmaps, c’est que c’est trèes précis. Si j’y vais à l’oeil et que je dépasse de quelques grammes, j’ai rapidement des symptômes plus ou moins gênants ou douloureux. Les fodmaps sont cumulatifs, donc si tu dépasses, même juste un peu, pendant quelques jours, les effets négatifs reviendront. Mon amie me disait ça pour m’encourager, mais ça démontre encore une fois que les troubles gastro-intestinaux ne sont pas pris au sérieux comme maladie chronique. Pour le commun des mortels, si ça ne se voit pas, ça ne compte pas.

Plus tard, dans une autre discussion, un interlocuteur différent me disait  » … j’ai eu plusieurs amis allergiques et personne ne « freakait » comme toi avec les traces… ». Et je le comprends, il m’arrive souvent de me demander si je n’en fais pas trop pour me protégrer des noix. Mais chaque fois que je vois ma nutritionniste et mon allergologue, ils me répètent que même les traces sont un danger. Qu’une miette dans ma nourriture pourrait causer un choc anaphylactique. Et que je dois donc me laver les mains chaque fois que je veux manger ou préparer de la nourriture. Et éviter le plus possible les situations où une contamination croisée pourrait survenir. Et alors je me dis que non, je n’exagère (malheureusement ) pas. Mais pourquoi est-ce que « les autres » ne le font pas… C’est triste, mais beaucoup de personnes allergiques sont tannés du jugement des autres et donc n’expriment pas toujours leurs besoins et se mettent en danger pour ne pas déranger ou se faire critiquer. Chaque année des gens meurent d’une réaction allergique, parfois pour ne pas avoir voulu porter leur epipen, parfois pour avoir mangé des traces pour ne pas se faire dire qu’ils exagèrent, ou parce que quelqu’un leur a préparé quelque chose qui devait être « sans » mais n,a pas fait attention à la contamination croisée. Le risque est réel. Il serait temps que les allergies ne soient plus vu comme une complication pour ceux qui peuvent manger sans danger et qu’on fasse plus attention à ceux qui vivent avec cette peur constante. Se priver pendant quelques heures pour sauver la vie d’un humain, est-ce que ça n’en vaut pas la peine???

Fodmap: Premiers déboires

Vendredi, je suis allée porter mon échantillon de selles. Malgré que ça me gênait, j’étais contente puisque ça voulait dire que même sans avoir vu la nutritionniste, je pouvais commencer la diète et soulager une partie de mes symptômes.

En après-midi, je suis allée faire une première épicerie « sans gluten/fodmap » et au souper, j’ai pu manger sans fodmap. Je me fie surtout au carton qui vient dans le livre de cuisine santé et à l’application de la Monash University. Mon souper: du poulet grillé, des brocolis et des carottes crues et du riz blanc. En fin de soirée, je sentais déjà une différence dans mon ventre.

Samedi matin, j’ai mangé des cheerios sans gluten et du lait sans lactose. Je me sentais bien. Au dîner, même chose que la veille. Tout va bien. J’ai eu 3 selles liquides mais pas de douleur.En soirée, j’ai mangé des pataes pilées, des chops de porc et des brocolis vapeur. En soirée, les nausées ont repris et j’avais juste envie de dormir. Comme j’avais bu un V8, j’ai supposé qu’il était le coupable.

Dimanche, j’allais en visite. Je me suis amenée le restant de la veille. Le matin, j’étais en plein forme. Je suis allée chez Avril acheter des pains sans gluten et j’ai trouvé des biscuits kinnikinnick sans gluten/noix/lactose. Malheureusement, toutes les sauces en poudre etc contiennent des épices/ail/oignons. Donc je vais devoir trouver mes propres recettes. Au dîner, je mange mon restant. Et rapidement, les nausées reviennent. Je suppose donc que le 1/2 tasse de brocoli autorisé c’est pour la journée et non par repas.

En dehors de ça, tout va bien. Je n’ai pas remangé de brocoli depuis et je n’ai pas eu de nausées. Je me suis mise à la recherche de nouvelles recettes à essayer et j’ai fait une liste d’épicerie. Je vais m’amuser à essayer tout ça et je vous reviens!

Résultats

Bonjour à tous!

J’ai finalement reçu mes résultats. Et je ne suis pas coeliaque. Et je ne semble pas être intolérante au gluten non plus!

Vous vous rappelez qu’après la reprise du sans gluten j’étais toujours malade? Peu de temps après, j’ai su que ma prise de sang était normale.

Je me suis donc mise à réfléchir. Qu’est-ce qui pouvait me rendre malade. J’avais mangé sans gluten pendant plus de 3 ans et j’allais bien. Pourquoi plus maintenant?

J’ai finalement eu un déclic. Avant, je mangeais sans gluten ET sans lactose. En reprenant le gluten, j’avais repris le lactose. Et cette fois, je coupais que le gluten.

Il restait alors 3 semaines avant mon rendez-vous avec le gastroentérologue. J’ai décidé de reprendre le gluten et couper le lactose.

J’ai vu une différence en quelques jours. Moins de ballonnements et des selles formées. J’ai encore du reflux et des selles liquides à l’occasion. Mais plus 3 ou 4 fois par jour au point de devoir quitter le travail.

Quand j’ai expliqué tout ça au gastroentérologue, il était d’accord avec mon raisonnement. Donc on continue comme ça pour le moment. Et au moindre symptôme différent, je l’appelle.

Pour ce qui est de ma biopsie, il m’a dit qu’il y a des petites modifications à mon estomac et aux intestins, mais rien qui permette de poser un diagnostic.

De tout ça, il faut retenir qu’il est vraiment préférable de couper une seule sorte d’aliments à la fois!

Enfin, biopsie planifiée!

Après 5 mois de challenge, j’ai enfin obtenue le rendez-vous tant attendu.
Le 20 octobre prochain, je passerai donc ma biopsie.

Ce matin, n’en pouvant plus des nombreux symptômes, j’ai appelé le CLSC et une fois que je leur ai expliqué où j’en étais, la secrétaire a tout fait pour me trouver un p’tit trou.

Pour ce test, je devrai être à jeun. Le médecin me donnera un calmant avant de me faire avaler la caméra. En chemin, il jettera un coup d’oeil à mes ulcers puis descendra jusqu’aux intestins pour prendre 5 échantillons.

Je ne sais pas dans combien de temps j’aurai les résultats mais j’ai vraiment hâte d’en savoir plus.

Avant de vous quitter, voici une anecdote. J’ai pris 25 livres depuis le début du challenge. Ayant prévu de tout faire pour perdre ce poids après la biopsie, je voulais acheter le moins de vêtements possible. La semaine dernière, tannée que mon zip descende, j’ai tenté le truc de l’anneau de porte-clé… Mauvaise idée, mon zip s’est arraché et j’ai fini ma journée de travail le jean ouvert… ! J’ai pas eu le choix d’aller m’acheter 2 jeans de la taille au-dessus! 

Le plaisir d’être reçue

Il y a quelques temps, je vous parlais du plaisir d’être reçue chez des amis et que quelqu’un cuisine pour nous. En quelques jours, j’ai pu vivre ce plaisir chez deux amis différents. Et chaque fois, ce fut un plaisir sans effets secondaires désagréables.

Tout d’abord, lundi dernier, une de mes grandes amies m’a reçue pour un brunch. Ma seule tâche était d’amener ma farine et mes toaster bags! Mon amie avait pris la peine d’acheter des bagels Udi’s et des fèves aux lards À table. J’ai préparé ma désormais célèbre recette de crêpes avec de la farine « Irrésistibles » de chez Métro. Une réussite. Appréciée des petits et des grands. De son côté, elle a préparé deux recettes délicieuses. La première, des brownies à base de pois chiches, une recette tirée de minçavi. Je n’ose pas la partager ici. Et la seconde, des patates sucrées assaisonnées de romarin, cannelle et paprika, en enrobé d’huile d’olive. Au four à 425 pour 25 minutes. Vous devez l’essayer!

Et puis ce midi, j’ai goûté à une sauce délicieuse. La sauce pour pâte d‘Antonella’s. Toutes leurs sauces sont sans gluten. Ce midi, j’ai mangé des pâtes avec la sauce au cheddar. J’ai trouvé ça très bon. Le goût est doux et se rapproche un peu du bon vieux Kraft Dinner.

On retrouve ces sauces en 4 saveurs (cheddar, alfredo, tomates basilic et ail rôti), en 500 ou 750 ml. Une fois ouvert, on peut la conserver 3-5 jours au frigo. Vous pourrez les trouver chez IGA, Provigo ou Loblaw’s.

Chocolats Giacomo

Tout d’abord, je voudrais souhaiter une joyeux pâques à tous. Vous le savez déjà, les fêtes et réunions de famille peuvent être des événements stressants lorsque l’on souffre de la maladie coeliaque ou d’allergies alimentaires. Autant pour nous que pour ceux qui nous reçoivent. Mais elles peuvent aussi être l’occasion de très belles surprises, comme celle que j’ai eu cette semaine.

Une très bonne amie à moi m’a fait un très beau cadeau mercredi dernier. Elle m’avait demandé qu’on aille prendre un café ensemble pendant ma pause au boulot. C’est quelque chose que nous faisons fréquemment, et donc, je ne me doutais pas du tout qu’elle me réservait quelque chose de spécial. À l’heure prévue, je l’attendais au Tim Hortons, et je la vois arriver avec un gros sac réutilisable, son fils de 19 mois dans les bras. Encore là, rien de surprenant, elle traîne toujours un tas de trucs…

Et elle me tend le sac, en me disant que c’est pour moi… et j’y trouve ceci:

11059925_10152633235705916_8706209077800932782_n

Un chocolat de Pâques, un vrai beau, et tout pour moi! Mon amie a pris le temps de faire la recherche, et de me trouver un chocolat certifié sans noix et sans gluten!

Cette superbe coccinelle vient de la compagnie Giacomo, qui est située à Laval. Ils ne contiennent aucune trace de noix ou d’arachides. Les allergènes sont bien indiqués sur l’étiquette. En vous rendant sur leur site, vous pourrez voir qu’ils offrent plusieurs modèles. Ils sont offerts en chocolat noir ou au lait.

En plus, ils sont aussi bons que beaux!