Vie sociale: des hauts et des bas

Vivre avec la maladie coeliaque, c’est accepter que ça va affecter plus ou moins notre vie sociale. Certains amis auront peur de nous recevoir par crainte de nous rendre malade, on devra amener notre lunch à peu près partout où l’on va, ou certains essaieront de cuisiner pour nous mais feront des erreurs qui nous empêcheront de manger ce qu’ils ont préparé. Ce n’est pas leur faute, nous même on a mis des mois à apprendre à cuisiner sans nous rendre malade. Ça, c’est le « down » Mais il y a Iaussi  ceux qui cuisineront pour nous et prendront la peine de poser des questions (auxquelles je réponds avec joie!) et s’informer. Ma mère cuisine pour moi et comprend très bien le principe de la contamination croisée, je mange sans crainte chez elle. Elle me téléphone dès qu’elle a un doute, et chaque fois, ça me touche qu’elle mette le temps de cuisiner pour moi malgré les complications. Ça, c’est touchant… C’est mon « up »!

Aujourd’hui, j’en ai vécu tout un… Une de mes amis proches va bientôt avoir son premier bébé, et sa soeur lui a organisé un shower. Ma copine l’a aussitôt mise au courant de mon intolérance au gluten et sa soeur a pris la peine de s’informer. Elle m’a envoyé un courriel pour me poser des questions et a pris la peine de lire certains articles de ce blog. Déjà, juste ça, j’étais touchée qu’on prenne la peine de s’informer…

Ce matin, au réveil, je n’étais pas en super forme. Depuis jeudi soir, mes intestins me font souffrir, crampes et brûlements. Hier, j’avais le ventre enflé, un peu de nausée et j’avais fait une baisse de pression. En gros, je venais de subir une contamination croisée et je ne me sentais pas très forte. Comme c’est une journée importante pour mon amie, j’ai décidé d’y aller malgré les vertiges et le mal de ventre. J’ai donc préparé quelques collations et ma solution orale de réhydratation et je me suis rendue au shower.

Je n’y suis restée qu’une heure malheureusement, je me sentais faiblir. La chaleur, le bruit et l’action autour de moi augmentaient la sensation de vertiges, mais je suis heureuse d’y être allée malgré tout. J’ai fait plaisir à mon amie, et j’ai rencontré des gens gentils et compréhensifs… mais surtout, une belle surprise m’attendait. La soeur de mon amie, une jeune femme que je n’avais jamais rencontré, a pris le peine de faire un gâteau au quinoa pour que je puisse manger avec eux. Je me sentais vraiment moche de devoir quitter, mais je craignais de ne pas être en état de conduire si j’attendais trop. Juste comme je quittais, la mère de mon amie m’a préparé un petit morceau à emporter avec moi…

La maladie coeliaque nous en fait vivre beaucoup, des journées parfois difficiles à ne pas comprendre son corps, à devoir tenter de déchiffrer ce que notre corps nous dit, trouver ce qui nous a rendu malade… mais on vit aussi de très beau moment comme celui-ci et je les en remercie!

J’avais pris une jolie photo du gâteau avant de le manger mais ce soir, mon BlackBerry refuse de la transférer ici, j’essaierai à nouveau demain… et en passant, il était très bon!

Une caricature cocasse!

Ma meilleure amie, Valerie Boucher,  a fait ce dessin ce soir pour s’amuser. Ça m’a beaucoup fait rire alors je lui ai demandé la permission de le partager avec vous et elle m’a gentiment autorisé…

Cliquez sur la photo pour l’agrandir!!!

gluten 001

Merci encore Val!!!

Sauce à Poutine- La Maison Cannelle

Je suis toute énervée de venir vous présenter cette sauce. Je viens tout juste de m’en faire pour la première fois, et vraiment, c’est une belle découverte. Je l’ai mise sur une boulette de steak haché, avec des oignons rôtis dans la poêle et des petits pois, un repas que je faisais dans ma vie « d’avant ». C’est toujours un plaisir quand je trouve des ingrédients qui me permettent de faire une recette que je faisais avant… et avec le même goût ou presque!

Alors la voici, la sauce à poutine de La Maison Cannelle

Elle se vend en pot, c’est une poudre à diluer, simple à faire, et délicieuse. Un peu liquide, la prochaine fois, je délaierai de la fécule de maïs dans un peu d’eau et je l’ajouterai à la sauce pour l’épaissir. Mais niveau goût, elle est très bonne, et la texture aussi.

Je l’ai découverte sur un forum où je vais souvent. Un des membres aime bien commander du poulet et il l’utilise pour accompagner son repas. À force de lire les bons commentaires des autres membres, j’ai eu envie de l’essayer, et je ne le regrette pas! C’est certain que je vais la racheter, et surtout, ça donne envie d’essayer leurs autres produits!

Remboursement d’impôts pour les aliments sans gluten

Avouons-le, la nourriture sans gluten, ça coûte cher! Par chance, le gouvernement accorde un crédit d’impôts pour la nourriture sans gluten lorsqu’on joint une preuve médicale à notre rapport d’impôts.

Pour avoir ce crédit, il suffit de préparer un document sur lequel on inscrit le prix des aliments sans gluten, le prix d’un aliment avec gluten, ainsi que la différence entre les 2. On calcule ainsi la différence de prix. On ajoute aussi la quantité acheté, et le total. On doit évidemment conserver les factures en tant que preuve.

Une amie m’a aidé à préparer un document excel dans lequel je n’ai qu’à entrer les données, vous pouvez le télécharger ici:

Cliquez ici pour télécharger->  ImpotsSGtemplate

Screen shot 2013-05-25 at 10.22.35 PM

Cliquez sur la photo pour l’agrandir

Pain aux bananes 1 2 3 Gluten Free

Fraichement testé pour vous!

Je viens de faire le mélange à pain aux bananes ou muffins de la marque 1 2 3 Gluten Free. C’est un mélange tout prêt et simple à faire. Les ingrédients secs sont tous fournis dans la boîte, il reste à ajouter deux oeufs, du beurre et 4 bananes. J’y ai aussi ajouté des chocolate chips de la marque Enjoy Life.

Je pensais faire des muffins, mais mes moules de ma vie d’avant étant difficiles à nettoyer, j’ai eu une hésitation et ai finalement préféré le moule à pain qui n’a servi qu’à du gluten free pour éviter une contamination croisée. C’est vraiment simple à faire et vite fait.

Pour la cuisson, je l’ai cuit un 40 minutes, comme indiqué sur la boîte, puis je l’ai vérifié. Il avait bien levé, et présentait une belle couleur dorée, je pensais qu’il serait prêt, mais mon cure-dent est resorti « sale » du centre. Je l’ai donc remis un 10 minutes. Il avait un peu trop fonci, mais il était cuit. J’aurais dû le mettre sur la grille du bas dès le début de la cuisson, je l’avais mis sur la seconde grille à partir du bas. Pour qu’il soit bien moelleux, j’ai placé une assiette d’aluminium rempli d’eau dans le four pendant la cuisson.

Au niveau goût, il est très bon, malgré le léger goût de brûlé sur la croûte. J’aime beaucoup la petite touche de cannelle, et les pépites de chocolat se mélange bien avec le reste. Fraîchement sorti du four, il n’a pas la texture habituelle du sans gluten. J’en referais!

Si vous le testez, laissez-moi savoir votre opinion!