Les symptômes en image!!!

Je sais qu’elle est en anglais, mais je la trouvais intéressante! L’image est tiré du blog de Gluten Dude.

Publicités

Remboursement d’impôts pour les aliments sans gluten

Avouons-le, la nourriture sans gluten, ça coûte cher! Par chance, le gouvernement accorde un crédit d’impôts pour la nourriture sans gluten lorsqu’on joint une preuve médicale à notre rapport d’impôts.

Pour avoir ce crédit, il suffit de préparer un document sur lequel on inscrit le prix des aliments sans gluten, le prix d’un aliment avec gluten, ainsi que la différence entre les 2. On calcule ainsi la différence de prix. On ajoute aussi la quantité acheté, et le total. On doit évidemment conserver les factures en tant que preuve.

Une amie m’a aidé à préparer un document excel dans lequel je n’ai qu’à entrer les données, vous pouvez le télécharger ici:

Cliquez ici pour télécharger->  ImpotsSGtemplate

Screen shot 2013-05-25 at 10.22.35 PM

Cliquez sur la photo pour l’agrandir

Pain aux bananes 1 2 3 Gluten Free

Fraichement testé pour vous!

Je viens de faire le mélange à pain aux bananes ou muffins de la marque 1 2 3 Gluten Free. C’est un mélange tout prêt et simple à faire. Les ingrédients secs sont tous fournis dans la boîte, il reste à ajouter deux oeufs, du beurre et 4 bananes. J’y ai aussi ajouté des chocolate chips de la marque Enjoy Life.

Je pensais faire des muffins, mais mes moules de ma vie d’avant étant difficiles à nettoyer, j’ai eu une hésitation et ai finalement préféré le moule à pain qui n’a servi qu’à du gluten free pour éviter une contamination croisée. C’est vraiment simple à faire et vite fait.

Pour la cuisson, je l’ai cuit un 40 minutes, comme indiqué sur la boîte, puis je l’ai vérifié. Il avait bien levé, et présentait une belle couleur dorée, je pensais qu’il serait prêt, mais mon cure-dent est resorti « sale » du centre. Je l’ai donc remis un 10 minutes. Il avait un peu trop fonci, mais il était cuit. J’aurais dû le mettre sur la grille du bas dès le début de la cuisson, je l’avais mis sur la seconde grille à partir du bas. Pour qu’il soit bien moelleux, j’ai placé une assiette d’aluminium rempli d’eau dans le four pendant la cuisson.

Au niveau goût, il est très bon, malgré le léger goût de brûlé sur la croûte. J’aime beaucoup la petite touche de cannelle, et les pépites de chocolat se mélange bien avec le reste. Fraîchement sorti du four, il n’a pas la texture habituelle du sans gluten. J’en referais!

Si vous le testez, laissez-moi savoir votre opinion!

Bye Bye gluten!

Bon, maintenant qu’on a notre diagnostique et qu’on sait que l’on doit manger sans gluten, la première étape est d’éliminer tout le gluten de la maison…

Dans mon cas, ça s’est fait un samedi, et en version « à l’envers ». J’suis allée magasiner mon sans gluten avant de faire la place pour. Pas ma meilleure idée. Donc, j’ai commencé par vider tout le garde-manger et j’ai lu chaque étiquette un à un. J’ai mis de côté tout ce qui contenant du gluten, ainsi que tout les pots « sans » mais dans lesquels j’aurais pu avoir tremper un couteau ou une cuillère qui aurait touché à du gluten. (ex: beurrer sa toast et remettre le couteau dans le pot de beurre d’arachide= contamination croisée) Vous pouvez vous référer à ma liste des « pseudos » du gluten pour vérifier vos étiquettes.

https://glutencie.wordpress.com/les-pseudos-du-gluten/

Ensuite, j’ai fait de même pour le frigo et le congélateur. Ensuite, j’ai tout nettoyé et désinfecté à fond au cas où il resterait des miettes de quelque chose au fond d’une tablette et j’ai tout rangé le nouveau… Voici ce que j’ai éliminé, pour ne pas le gaspiller, j’ai tout emmené à mes parents.

Vous serez surpris de tout ce qui contient du gluten sans qu’on le sache. Comme les épices, le bouillon de poulet, les vinaigrettes à salade, les marinades et les sauces. Le vinaigre aussi, et même le beurre d’arachide.

72365_10151118494205916_376410124_n

La photo n’est pas très nette, je l’ai prise avec mon BlackBerry. Pour vous donner une idée, ça a rempli la banquette arrière de ma bagnole…

De retour chez moi, j’ai fait une liste de ce qui me manquait, et j’ai commencé mes recherches de g-free. C’est, selon moi, l’étape la plus difficile et la raison pour laquelle j’ai voulu créer ce blog. Pour aider des débutants à découvrir de nouveaux aliments qui remplaceront ceux qu’ils doivent éliminer. Dans mes prochains posts, je parlerai des boutiques où j’aime aller et qui m’ont permis de peu à peu recommencer à manger comme « avant » et refaire les recettes que j’aimais.

En plus d’éliminer la nourriture contaminée, on recommande de changer de toaster, c’est impossible de retirer toutes les miettes, de changer les ustensiles de bois, ils sont poreux et gardent des traces de gluten, changer de planche à pain si elle est poreuse, et de passoire.

Une nutritionniste, pourquoi?

Lorsque l’on commence la diète, ça peut faire peur. Il y a tellement de choses à apprendre, et comprendre. Et surtout, à chaque repas, on découvre du blé ou une autre forme de gluten dans des aliments que l’on aimait. On a l’impression qu’on ne peut plus rien manger et on voit du gluten partout. Je me rappelle que lors de l’une de mes premières épiceries sans gluten, j’avançais dans l’allée en me disant  » gluten…gluten…gluten… » dans tout ce que je voyais.

C’est la secrétaire de mon médecin qui m’a suggéré d’aller voir une nutritionniste. Je me suis donc mise en quête de la perle rare, une nutritionniste qui connaît la diète sans gluten.  Vous vous apercevrez vite que tout le monde a déjà entendu le mot « gluten » et sait à peu près c’est quoi, mais savoir où on le retrouve et ses nombreux pseudonymes, il faut avoir la maladie, ou fréquenter quelqu’un l’ayant, pour savoir tout ça. Ce ne sont donc pas toutes les nutritionnistes qui connaissent réellement la diète sans gluten. (DSG)

J’ai eu de la chance, il y en avait une tout près de chez moi. Elle m’a d’abord envoyé un questionnaire à remplir, ce qui m’a mise en confiance. Elle voulait connaître mon « background » et s’est préparé en fonction de mon historique médical et pas seulement pour le « sans gluten ».

À la première rencontre, elle m’a remis une liste de tout les « pseudo » sous lequel se cache notre ami le gluten. ( épaississant, dextrine, levure ,malt, épeautre, amidon modifié, etc.) Elle m’a appris à lire les étiquettes, et m’a encouragé à tenir un journal alimentaire. Je notais ce que je mangeais, à quelle heure ainsi que mes symptômes. Cela permet parfois de repérer une contamination croisée.

Lors des rencontres suivantes, j’arrivais avec mon journal, ma liste de questions, et on parlait d’où j’en suis dans la diète, de mes symptômes et de ce qui peuvent les causer ( reste-t-il du gluten caché dans mon alimentation ou serait-ce une autre intolérance…) , et surtout, elle m’a donné un bon support moral. Je me rappelle d’un soir où j’avais mal au ventre depuis plusieurs jours sans trouver la cause, elle m’a appelé pour me donner un rendez-vous, et ça a duré une bonne dizaine de minutes, j’avais besoin de me vider le coeur…

Une autre bonne raison de voir une nutritionniste est tout simplement le fait que la diète sans gluten est un gros changement d’alimentation et qu’il est important de s’assurer que vous aurez encore tous les nutriments dont vous avez besoin. Dans mon cas, je prends maintenant des suppléments en comprimé pour combler les manques, mais ce n’est pas une décision que l’on peut prendre seule. Ma nutritionniste a calculé pour moi la quantité à prendre. Les vitamines ont beau être essentiels, une surdose peut faire autant de tort qu’un manque.

Je vous joins ici un lien vers le groupe de nutritionniste que j’ai consulté, j’ajouterai aussi ce lien sur la page des liens utiles:

http://www.harmoniesante.com